STATUT PARTICULIER DES ENSEIGNANTS, ENCORE UN PAS DE PLUS


Le Comité de rédaction du Statut particulier des enseignants a remis ce mardi au Premier ministre, Sélom Klassou, le projet de texte portant Statut particulier des enseignants. C'est à l'issue d'une rencontre à la Primature entre le Gouvernement et le Comité de rédaction. 

D'après le président du Comité de rédaction, Kankoé Adamah,  la rédaction du document a pris en compte les différentes préoccupations des enseignants. Ceci dans le but de la professionnalisation du métier d’enseignant au Togo.

La rédaction du texte, a amené le Comité à la rencontre des centrales syndicales, des fédérations d’enseignants, des représentants des organisations de la société civile et des fora des droits des enfants,  dans les chefs-lieux des régions d’éducation. Ce qui témoignage de l'esprit participatif qui a régné au cours des travaux de rédaction dudit statut. 

"Le comité s’est retiré à Kpalimé à deux reprises pour la rédaction du texte qui a pris en compte les contributions du Cadre permanent de concertation (CPC), des acteurs régionaux, les statuts d’autres pays ayant les mêmes réalités que le Togo et d’autres travaux", a indiqué Kankoe Adamah.

Le travail réalisé a été apprécié par Komi Sélom Klassou, le Chef du gouvernement, qui a d'ailleurs félicité le Comité de rédaction. 

"C’est un processus. Aujourd’hui, nous sommes à une étape du processus où le gouvernement vient de recevoir le travail réalisé par le comité. Nous allons l’étudier pour voir si tous les droits et devoirs des enseignants, du personnel d’encadrement du système éducatif sont pris en compte. Et dans une démarche toujours participative, nous essayerons toujours de faire en sorte que ces documents deviennent dans un délai très raisonnable, le document final que nous allons ensemble saluer, en présence de tous les acteurs pour que la rentrée prochaine soit paisible", a-t-il  déclaré.

Il a ensuite félicité tous les acteurs du système éducatif togolais qui ont malgré les grèves œuvré pour la réussite de l'année. 

"Le début de l’année a été un peu secoué par des grèves. Mais le gouvernement, sur les orientations du Président de la République, un certain nombre d’actes ont été posés. Sur la base des mesures annoncées, chacun a joué sa partition", a-t-il rappelé.

Lors de la cérémonie de remise du document, le Premier ministre avait à ses côtés les ministres en charge de la Fonction publique, Gilbert Bawara et de l’Enseignement professionnel, Georges Aïdam.

Thierry Affanoukoé
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire