RENCONTRE CITOYENNE : LE CJD ET LE CNJ POUR DES RÉFORMES SANS VIOLENCE


Artisans de la non-violence, Le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) multiplient les rencontres citoyennes avec les jeunes pour les sensibiliser sur l’importance de la paix dans le développement de tout pays. Après l’hôtel Concorde,  la Blue Zone de Lomé et la Maison des Jeunes d'Amadahomé, c’est le Palais des Congrès de Lomé, qui a servi de cadre ce vendredi, au CJD et au CNJ de sensibiliser des milliers de jeunes sur le thème : « Réformes constitutionnelles et institutionnelles : la jeunesse face aux enjeux socio-économiques et politiques ».

Favorables aux réformes politiques, le CJD et le CNJ ont rappelé aux jeunes qu’elles doivent s’opérer par le dialogue et dans le feu et le sang,
Souvent manipulés par les acteurs politiques à s’adonner à la violence, le CJD et le CNJ ont invité les jeunes à la culture de la paix et de la tolérance pour l’aboutissement des réformes par voie référendaire.

"La voie référendaire, qui se profile à l'horizon, permettra au peuple souverain de se prononcer sur la future loi fondamentale dans laquelle la jeunesse togolaise se retrouve. La jeunesse salue cette démarche démocratique et rappelle aux différents acteurs politiques de continuer à privilégier la voie du dialogue et de la concertation.", ont déclaré le CJD et le CNJ.

Par ailleurs, le CJD et le CNJ demande au gouvernement de poursuivre sa politique développement avec une implication active de la jeunesse avec la création de l’emploi et de renforcer les mécanismes de financement de l'entreprenariat des jeunes.

Thierry Affanoukoé

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire