BRAS DE FER POUVOIR-OPPOSITION, JUSQU’À QUAND?


Comme annoncé par Jean-Pierre Fabre sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI), l'opposition parlementaire a claqué la porte ce vendredi lors de l'étude de loi introduite par le gouvernement en commission des lois constitutionnelles. Elle proteste contre le rejet de ses amendements par les députés UNIR et les émissaires du gouvernement. 


Une fois le projet de loi du gouvernement exposé,  l'opposition parlementaire a apporté 47 amendements.  Ce qui a été rejeté en bloc par les députés de la majorité et le gouvernement représenté par les ministres Payadowa Boukpessi, Puis Agbétomey et Octave Nikoué Broohm.

L'opposition voyant rejeter ses amendements  après des heures de discussion,  a simplement claqué la porte. 

Le président de l'Assemblée nationale,  Dama Dramani a alors expliqué le rejet des amendements de l'opposition par le fait que le texte soumis à l’examination n'est pas une initiative de l'Assemblée nationale.

Au final,  6/10 membres de la commission des lois constitutionnelles ont apporté leur approbation à la proposition de loi introduite par le gouvernement. 

Quant à l'opposition,  elle espère obtenir gain de cause dans les rues.  Et la lutte continue ainsi. Mais personne ne sait jusqu'à quand. 


Esaïe EDOH


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire