DOS AU MUR, LE RTP/UNIR MARCHE VERS LA REFORME CONSTITUTIONNELLE


Après la rue les 6 et 7 septembre derniers, le bras de fer pouvoir et opposition s’est poursuivi ce mardi au Palais des Congrès de Lomé, siège de l’Assemblée Nationale où les élus du peuple étaient convoqués pour une session extraordinaire d’urgence pour l’adoption du budget du parlement. Mais une fois ouverte, et vu la tension à cause de la présence des leaders de l’opposition au parlement qui réclament qu’à cette session la priorité soit donnée au  vote de l'avant-projet loi portant modification des articles 52, 59 et 60 de la constitution, le président de l’Assemblée Nationale,  Dama Dramani a dû suspendre la session.

Face à la détermination de l’opposition et dos au mur, Dama Drami convoque pour demain  la conférence des présidents pour étude des articles portant sur la modification de la constitution tant réclamée par les Togolais. Mais si aujourd’hui l’opposition remporte l’ajournement de la session, rien n’est moins sûr quant à l’issue du vote de la modification de la constitution.

Tôt ce matin les alentours du parlement ont été bouclées par les forces de l’ordre et de défense par crainte de voir les militants de l’opposition envahir le Palais des Congrès.


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire