LA CNSC INVITE LES TOGOLAIS AU BON USAGE DE LA LIBERTÉ D'EXPRESSION



Dans le cadre de la célébration de la journée de l'action citoyenne, la Concertation Nationale de la Société Civile (CNSC-Togo), a organisé samedi à Lomé,  une rencontre d'échange. Elle a tourné autour du thème : "Ma voix, ta voix, notre voix pour construire".

Il s'agit à travers cette rencontre de montrer aux uns et aux autres,  l'importance,  la valeur et les meilleures manières de mise à profit de la liberté d'expression. C'est également le lieu pour la CNSC et son partenaire CIVICUS de faire comprendre à la population que toute personne sans distinction de rang social, de religion ou d'appartenance politique  peut se faire entendre en vue de la construction du pays. 

Cette journée, à en croire Képomey Koffi Franck, directeur exécutif de la CNSC, relève d'une importante capitale. Car dit-il : "c'est une journée qui permet de donner la voix aux citoyens de s'exprimer et faire l'état des lieux de la liberté d'expression dans notre pays et dans les pays voisins".

"L'important pour nous à travers cette journée est d'amener les différents acteurs à utiliser cet espace civique et d'expression pour s'exprimer de façon responsable pour construire notre pays et renforcer la cohésion sociale.  Que cette liberté d'expression ne soit pas utiliser pour attirer la violence, la haine ou pour diviser le pays" a-t-il poursuivi avec insistance. 

Pour sa part,  le gouvernement par le biais du ministère de la Communication et de la formation civique,  a salué l'initiative et a invité les citoyens à faire bon usage de la liberté d'expression au Togo. 

Quant à la rencontre, elle a été marquée par trois communications à savoir: Liberté d'expression: état des lieux en Afrique et au Togo;  Liberté d'expression: implications et limites  et Réseaux sociaux et liberté d'expression. 

Dans le cadre de cette journée, il est aussi organisé un théâtre forum dans les quartiers clés de Lomé. 

La journée est également célébrée à Kara et marquée par un gala de football et une séance de sensibilisation sur l'utilisation de la liberté d'expression. 

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire