LE TOGO CRÉE UN FONDS BLEU POUR DES ACTIVITÉS MARINES CROISSANTES


Le Haut Conseil pour la Mer (HCM) s'est réuni le jeudi 07 septembre dernier pour évaluer ses activités, envisager les perspectives et définir de nouvelles orientations. La réunion a connu la participation de la société civile, des opérateurs économiques et des partenaires au développement.

 Mis en place en 2014 par le chef de l’État, il a pour objectif de conduire la stratégie nationale de l’action de l’État en mer. Cette 4e réunion annuelle du Haut conseil pour la mer (HCM) qui a été président par le Premier Ministre Komi Sélom Klassou a permis aux différents acteurs de faire un bilan des actions entreprises depuis le sommet de Lomé sur la sécurité maritime et d'étudier les modalités d'application de la Charte adoptée à l'issue de cette importante rencontre continentale. 

À travers trois communications, les enjeux de la quatrième réunion ont été présentés aux participants. Il s'agit entre autres d'assurer pleinement la sécurité du domaine maritime, moderniser davantage le Port Autonome de Lomé, s'adapter au changement des usages et préparer l'avenir.

Selon le rapport annuel des activités de l’organisme national chargé de l’action de l’État en mer (ONAEM), des avancés sont enregistrées dans le secteur maritime togolais depuis la 3e réunion du Haut Conseil pour la Mer. Le rapport relève l’amélioration du cadre juridique, institutionnel, sécuritaire.

Placée sous le thème : « Vers une économie bleu: une promesse de croissance durable », la 4e réunion du Haut Conseil pour la Mer a été une occasion pour les autorités d’annoncer la création d’un Fonds bleu destiné à développer l'économie maritime. Ce fonds servira à la valorisation économique des ressources marines vivants et non vivants et le développement socio-économique durable du Togo. L’objectif est de fournir des ressources nécessaires à la préservation et à l’exploitation des eaux fluviales et maritimes en vue de la croissance économique, du développement durable.

Thierry Affanoukoé


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire