MANIFESTATION POLITIQUE : UN MORT A MANGO



Alors qu’aucune manifestation n’était prévue à Mango, ville située à 549 km de Lomé la capitale, elle  a été le théâtre d’une rare violence ce mercredi, occasionnant un mort, des blessés et d’importants dégâts matériels. C’est ce qu’a annoncé ce soir le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Col Yark Damehane qui devant la presse faisait  le bilan des manifestations publiques organisées ce jour par l’opposition togolaise et le parti au pouvoir à Lomé et dans plusieurs villes de l’intérieur du Togo.

Tout en déplorant ce qui s’est passé, le ministre Yark accuse les militants et sympathisants du Parti National Panafricain (PNP) d’être à l’origine de ces violences puisque les présumés auteurs de cette situation seraient habillés en rouge, couleur du parti de Tikpi Atchadam.

« Cette volonté d’affrontement s’est traduite dès le matin par des agressions contre les cadre du parti UNIR (Union pour la République, au pouvoir) qui se réunissaient au niveau de l’école catholique de Mango. Devant ce comportement violent, ils ont quitté les lieux avec plusieurs blessés pendant que les membres du PNP mettaient le feu à des voitures et des maisons appartenant aux militants du parti UNIR », a indiqué le Col Yark Damehane.

Pour le Col Yark ce qui s’est passé à Mango est inimaginable et à craindre. Selon le patron de la sécurité togolaise, des tirs d’armes à feu ont été effectués à partir des rangs des manifestants du PNP occasionnant la mort d’un enfant de 10 ans, 24 personnes blessées dont 4 par fusils de chasse et 6 par arme de guerre. Aussi, le ministre relate que des militants du PNP se sont attaqués aux domiciles des forces de l’ordre et de sécurité et ont  saccagé et pillé 7 maisons, incendié 3 maisons, 3 véhicules et 10 motos.

Inquiet de la situation, le Col Yark Damehane (Photo) lance un appel à la retenue et rassure la population que tout est mise en œuvre pour que le calme revienne à Mango. 

« J’ose croire que ce qui se passe à Mango n’ira pas loin… Je voulais appeler tous les acteurs à la retenue. L’escalade ne sera la victoire ou le gain de qui que ce soit. L’escalade va être regrettable pour tout le monde », a conseillé Yark Damehane.

Thierry Affanoukoé
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire