RECOMPOSITION DE LA CENI: L'OPPOSITION PARLE D'UNE PROVOCATION



Dans le cadre des futures échéances électorales y compris probablement le référendum, l'Assemblée nationale a invité les partis de l’opposition parlementaire et extraparlementaire à s'associer à la recomposition de la CENI.  Cet  appel,  pour l'opposition  est une provocation. 

L'opposition togolaise notamment la coalition des partis
(CAP2015- GROUPE DES 6 -PNP- SANTE DU PEUPLE-CAR), dans un communiqué rendu public ce mardi,  s'est montrée peu préoccupée par la recomposition de la CENI. Elle reste intraitable sur sa revendication.

Vu la situation politique tendue dans le pays,  elle pense que cet  appel n'est qu'une provocation de la part du pouvoir. 

"La coalition considère que cette initiative relève de la provocation. Elle constate que, par cet acte,  le pouvoir semble ne pas prendre la mesure des événements en cours dans notre pays" mention le communiqué. 

Pour l'opposition,  les préoccupations de l'heure urgent que la tenue d'un référendum. Elle mentionne le retour à la constitution de 1992, le déverrouillage des institutions de la République,  et la libération des personnes interpellées à l'issue des manifestations. 

"Point n’est besoin de rappeler que la CENI est un organe essentiel du cadre électoral qui doit tirer sa force de la constitution qui est l’objet du grand débat politique en cours dans le pays" s'exclame l'opposition. 

Après avoir boycotté le vote du projet de loi du gouvernement portant modification de trois articles de la constitution,  l'opposition est en passe d'en faire de même dans le cadre des référendums. 

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire