TRANSPARENCY INTERNATIONAL ET L’ANCE –TOGO CONTRE LA CORRUPTION DANS LE FONCIER



C’est à travers un atelier de planification du plaidoyer que Transparency  International (TI) et son contact au Togo l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE –Togo), matérialisent ce concept de lutte contre la corruption dans le domaine foncier en Afrique de l’Ouest. Une réunion intitulée « Atelier de planification du plaidoyer en Afrique de l’Ouest », tenue du 13 au 15 septembre 2017, à Lomé et  qui a vu la participation de plusieurs pays de l’Afrique Occidentale.

Un projet conçu  par Transparency International  dénommé « S’attaquer aux inégalités en Afrique de l’Ouest par une gouvernance transparente, redevable et participative » qui vise à contribuer à la résolution des questions d’inégalités socio-économiques en Afrique de l’Ouest à travers la promotion d’une gouvernance transparente, redevable et participative en Afrique de l’Ouest.

Faciliter l’adoption d’une feuille de route pour les engagements de TI avec les parties prenantes de la gouvernance foncière  et des systèmes d’éducation dans l’espace CEDEAO sur l’adoption et l’application des normes anti-corruption dans ces secteurs ; fournir une plate- forme d’échanges sur le plaidoyer anti-corruption dans les domaines du foncier et de l’ éducation ; partager avec les sections nationales et les partenaires de TI intéressés, des outils de suivi et de plaidoyer relatifs aux Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies ; sont  entre autres objectifs principaux  de cette rencontre ouest - africaine.

La cérémonie d’ouverture de ladite réunion a été marquée par plusieurs allocutions dont celle du Président du Conseil d’Administration de l’ANCE-Togo, celle du Conseiller Régional Afrique de TI  et de celle du Président de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption.
« Le Togo et la lutte contre la corruption » ; « Aperçu des efforts de l’Etat, cadre légal et institutionnel : acquis et défis » ; « La CEDEAO et la lutte contre la corruption : Analyse de la conformité des Etats membres avec les conventions des Nations Unies et  de l’Union Africaine et le Protocole de la CEDEAO  sur les plans légaux et institutionnels » constituent quelques communications de ces assises de Lomé.

Isidore Ayéko
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire