ACTE III DU SOMMET NATIONAL DU LEADERSHIP FÉMININ : CAP SUR L’EMPLOI ET LE MARIAGE



Lomé abritera samedi prochain, la troisième édition du  Sommet national  du leadership  féminin (SNLF)  sous le thème : « Emploi et mariage pour une jeune femme, quoi  mettre en priorité ? »

L’objectif est de permettre aux jeunes filles, femmes, de découvrir comment explorer  leur  plein potentiel pour un plein épanouissement dans la vie et plus de valorisation dans la société actuelle.

En prélude à la rencontre qui  connaitra, une participation  d’officielles, partenaires et  d’autres participants venus de l’ensemble du territoire national,  a été procédé ce mercredi au lancement de deux jours de formation, des jeunes filles  et dames togolaises.

« Nous voulons par cette initiative semer au sein de la société, le modèle de type de femme dont la jeunesse togolaise doit  aspirer. Nous visons  booster  le niveau d’initiative et  d’influence des femmes en nous basant sur  des expériences réussies des femmes  modèles de la société togolaise et d’ailleurs », a indiqué, Adamas Koudou, promoteur de l’évènement.

En marge de la tenue  du sommet se déroule sur le site de l’hôtel Muget de Lomé, une exposition des produits des femmes entrepreneures.

Une femme leader aussi sera élue à la  fin de l’édition pour porter haut les aspirations des femmes  auprès des autorités togolaises et surtout   être une modèle   auprès de  ses camarades.

La femme ou  encore la jeune fille occupe une place importante dans les politiques publiques du gouvernement. D’importantes mesures ont été prises pour inciter la gente féminine à être représentative au sein des organes de  décisions et institutions du pays.

 Le pays a ratifié  et traduit dans le corpus  national des conventions  internationales  pour un épanouissement du genre  féminin, une loi  a été d’ailleurs votée sur l’égalité des sexes  pour le choix  des candidats   aux élections.

C’est dire que des efforts sont faits mais   lesquels sont méconnus  par les premières concernées d’où l’importance  de  telle initiative devant permettre de partager  des expériences,  mener des  réseautages  et aussi  procéder à  des renforcements de capacités.

 On ne nait pas femme leader mais on le devient,   arguent les experts.

Ainsi la tenue du sommet national sur le leadership féminin est  une  initiative que des partenaires et institutions œuvrant dans le domaine de la promotion de la femme doivent  accompagner pour une pérennisation des acquis et retombées  mais également pour une  prise en compte   d’un plus grand nombre de femme et fille.

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire