ET SI L'OPPOSITION SURSOIT AUX MARCHES DES 18 ET 19 OCTOBRE ?

Et si l'opposition sursoit aux marches des 18 et 19 octobre ? C'est la question qu'un acteur de la scène politique togolaise se pose au lendemain des violences enregistrées dans les villes de Sokodé, Bafilo, Kpalimé et de Lomé suite à l'interpellation de l'imam Alfa Hassan Mollah.

Cet acteur politique n'est autre que David Ourna Gnanta (Photo). Pour lui, au nom de l'apaisement, la coalition des quatorze partis politiques de l’opposition pouvait sursoir à ses marches prévues pour les 18 et 19 octobre.

"Suite aux événements du 16 octobre à Sokodé, Bafilo, et Lomé, sursoir à l'organisation des manifestations du 18 et 19 ne serait pas un geste de faiblesse mais une action de sagesse et de grande responsabilité. Je lance ici un appel aux compatriotes de l’opposition à renoncer à ces marches qui à mon avis semblent être trop risquées. Que Dieu protège le Togo", dit-il.

Reste à savoir si cet appel de David Ourna Gnata sera entendu par l’opposition qui malgré l’interdiction de la manifestation par les autorités la maintient? 

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire