LA STT AVEC SES MENACES DE GRÈVE, UN AUTRE CASSE-TÊTE POUR LE RÉGIME DE FAURE


Entre 2013 et 2015, elle a été le syndicat qui a réussi à secouer le gouvernement togolais à travers sa détermination caractérisée par des grèves à répétition dans tous les secteurs d’activités. La Synergie des Travailleurs du Togo (STT), puisque c’est d’elle qu’il s’agit, annonce son retour avec un nouvel engagement pour défendre la cause des travailleurs.

Sur les ondes de Nana FM ce mercredi, la coordonnatrice de la STT, Nadou Lawson, a indiqué que le mouvement syndical qu'elle dirige signe son grand retour sur la scène pour mener la lutte en vue de l'amélioration des conditions de vie des travailleurs. Pour elle, la lutte continue.

D'ailleurs à la rentrée de ce mouvement syndical vendredi dernier, les membres ont montré leurs engagements à mener la lutte jusqu'au bout.

Toujours sur les ondes de Nana FM, Nadou Lawson (Photo) est revenue sur les informations faisant état de la politisation de la STT car sa rentrée sociale coïncide avec la situation politique tendue dans le pays. Pour elle, ce ne sont que des inventions et imaginations des détracteurs de la STT. 


"La rentrée sociale, nous l'effectuons chaque année une semaine après la rentrée scolaire. En 2015 nous l'avons fait tout comme en 2016 et cette année aussi nous l'avons fait, et voilà qu'on nous accuse déjà de faire de la politique",
a-t-elle éclairci la lanterne, en ajoutant que "la STT ne va pas rester sans agir parce qu’il y a des troubles sociopolitiques et que les gens pensent que le climat n'est pas bon. Il n'y a jamais de bon moment, tout est question d'agenda".

Avec ce retour menaçant de la STT, le pouvoir de Lomé est plus que jamais secoué vu la crise politique à laquelle il fait face depuis le 19 août dernier.

Esaïe EDOH


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire