LES BLEUS A TSEVIE POUR PLUS D’ÉNERGIES



Situé à 35 km de la capitale Lomé, la ville de Tsévié fait peau neuve pour accueillir du 28 au 29 octobre 2017, les militants et sympathisants  de l’Union pour la République (UNIR), le parti au pourvoir qui a décidé de tenir son congrès statutaire dans cette ville considérée jusqu’ici comme un fief de l’opposition. Ce congrès qui se veut spécial s’est donné les moyens d’embellir Tsévié. Sur le stade Dr Kaolo où va se tenir le congrès, des tentes sont dressées ici et là sur l’aire de jeu, la clôture du stade badigeonnée, l’intérieur du stade comme ses alentours électrifiés, les voies donnant accès au stade aménagées, même les feux tricolores de la ville ont été réhabilités. Bref l’esthétique est au rendez-vous pour la réussite du congrès de la majorité présidentielle.

Placé sous le thème : « Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays », ce congrès premier du genre du parti depuis sa création en 2012 à Atakpamé va permettre aux délégués de faire le bilan et d'exploiter les perspectives et de doter de façon solennelle UNIR des instances dirigeantes du parti. Ce qui mettra fin au mandat du bureau provisoire du parti qui l’a dirigé depuis sa création jusqu’à ce jour.

Selon des informations, le président fondateur du parti, Faure Essozimna Gnassingbé (Photo) prendra part aux travaux du congrès et de grandes décisions sont attendues pour mettre fin aux divergences qui surgissent dans le parti et le fragilisent. Aussi, L’ordre sera donné aux militants et sympathisants de mouiller davantage le maillot pour d’éclatantes victoires du parti aux prochains rendez-vous électoraux.

Face à la situation actuelle dans le pays, beaucoup se demandent si le Chef de l’État, Faure Gnassingbé sortira enfin de son mutisme en profitant de la tribune de ce congrès pour se prononcer sur la crise sociopolitique née depuis le 19 août 2017?

Pour rappel l’Union pour la République a gagné les deux élections auxquelles, elle avait participé dès sa création. 

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire