LES NDH-TOGO APPELLENT A DES REFORMES CONSENSUELLES



En Assemblée générale extraordinaire le 14 octobre dernier à Lomé, l’association « Nouveaux Droits de l’Homme-Togo » (NDH-Togo), que préside Me Bertin K. AMEGAH-ATSYON s’est prononcée sur les questions des réformes constitutionnelles et institutionnelles qui cristallisent le débat au Togo ces jours ci. A l’ouverture des travaux, Les NDH-Togo ont exhorté le gouvernement à abandonner la voie référendaire et d’opter pour le dialogue pour des réformes consensuelles pour la préservation de la paix au Togo.

Pour le président des « Nouveaux Droits de l’Homme-Togo »,  Me Bertin K. AMEGAH-ATSYON, le Togo a besoin de l’apport  de toutes ces filles et de tous ces fils pour sa construction. Et les NDH-Togo s’attèlent  à la « construction d’un Togo respectueux des Droits de l’Homme, un Togo libre démocratiquement, un Togo inclusif et prospère où tous les citoyens du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest indépendamment de leur origine ethnique ou culturelle, travaillent ensemble main dans la main à construire la nation togolaise dans la dignité » a-t-il déclaré. 

Les NDH-Togo trouvent inacceptable que les questions des réformes politiques divisent les Togolais et les en appellent à la préservation du vivre ensemble.

A la majorité et aux partis politiques de l’opposition, les NDH-Togo lancent un appel pour un sursaut patriotique afin d’opérer les reformes de façon consensuelle pour le bonheur du peuple togolais.
Aussi, les  NDH-Togo condamnent avec la dernière rigueur les actes de violences, les répressions sanglantes, les destructions de biens privés et publics auxquels le Togo est confronté depuis le 19 août.

Par ailleurs, cette AG a été  l’occasion pour les NDH-Togo de lancer le prix Réné Cassin, un homme qui a travaillé à l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Et ce prix a été décerné à Me Jean Yaovi Dégli pour ces multiples actions en faveur de la promotion des droits de l’Homme. Aussi des prix de mérite ont été décernés aux membres actifs des NDH-Togo.

Rappelons que cette AG, troisième du genre a permis aux NDH-Togo de revoir les textes, notamment les statuts et les lois intérieures pour qu’ils répondent aux nouvelles aspirations, sinon aux défis qui s’imposent à la société.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire