L’ESPRIT DU DIALOGUE POUR CONDUIRE LE REFERENDUM



Les Organisations de la société civile (OSC)  des  pays membres de la Cédéao, réunies samedi dernier à Lomé ont défini  des  moyens et stratégies  pour un meilleur contrôle citoyen de l’action publique et  du suivi des objectifs de développement durable dans l’espace.

Les mécanismes idoines à déployer ont fait objet des réflexions couplées de la mise en place d'une coordination régionale de la plateforme des organisations de promotion de la paix dans la région ouest africaine.

Aussi bien dans les pays qu’au niveau régional, les acteurs de la société civile veulent s’organiser, en mettant en place des  outils complémentaires  et alternatifs,  de demande et d’offre afin d’être plus crédible et efficace, dans la vision 2020 de la Cédéao.

Dans la foulée, les organisations de la société civile  ont donné leur avis sur la situation politique du  Togo, en demandant aux acteurs de privilégier les voies du dialogue  que de la violence.

Pour ces organisations, le référendum auquel le pays espère  organiser pour faire aboutir les réformes politiques doit être conduit dans un processus de dialogue.

« Nous voulons un espace communautaire de paix, la situation actuelle du Togo nous interpelle tous. Nous souhaitons que les acteurs  dialoguent à nouveaux autour des  points à revendications qui relèvent d’une démocratie assez fortes. Le souhait de tous les peuples aujourd’hui est d’aller vers la construction des alternatives pour la paix, et c’est dans ce sens que nous inscrivons  notre appel », a  indiqué  Gustave Assah, président   d’une Osc béninoise.

Les  plateformes régionales des organisations, appellent aussi  les acteurs politiques à la retenue, le gouvernement  à   mettre en place  un cadre  de dialogue   politique permanent débouchant sur une feuille de route    des réformes exigées par une partie de l’opposition.

Cette rencontre de Lomé  a  jeté   les bases de la tenue prochaine d’un forum de haut niveau sur la paix  dans la région  d’ici fin d’année  à Lomé sous le parrainage du  président Faure  Gnassingbé.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire