LOMÉ SOUMIS AUX BARRICADES ET PNEUS BRÛLÉS



Boutiques et magasins fermés, les rues calmes, difficile de voir des attroupements par endroit comme c'était le cas lors des précédents jours de manifestations. On retrouve plutôt un dispositif sécuritaire, des pneus brûlés  et des barricades posés ici et là par des jeunes. Tel est l'état de la ville de Lomé ce mercredi matin.

Au lieu des attroupements à tous les points de départ annoncés pour la marche, on constate plutôt la présence d'un dispositif sécuritaire. Et quelques jeunes qui tentent de défier l'autorité publique pour marcher, sont immédiatement dispersés à coup de gaz lacrymogènes.

C'est le cas à Bè, Attikoumé, Adidogomé et Agoé. Ces quelques jeunes visiblement déterminés, ne cessent de poser des barricades à divers endroit dans la capitale rendant la circulation difficile.

Jusqu'à présent, les leaders de l'opposition qui ont appelé à la marche ne sont toujours pas arrivés aux lieux des manifestations.

Rappelons que les marches prévues les jours ouvrables sont interdites par le gouvernement depuis le 10 octobre dernier.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire