APRÈS L’ÉTAT DE SIÈGE, LA VILLE DE SOKODE DÉSORMAIS SOUMISE A UN PLAN SENTINELLE



Jusqu’ici assiégée par les forces de défense et de sécurité pour motif de rétablir l’ordre public, la ville de Sokodé (338 km de Lomé) va de nouveau connaitre son animation habituelle. Le gouvernement togolais a décidé ce lundi de mettre fin à l’état de siège dont fait l’objet cette ville, depuis le 19 août, date du début des manifestations de protestation contre le régime de Faure Gnassingbé. Bien qu’elle ne soit plus assiégée, la ville de Sokodé sera soumise à un plan sentinelle devant renforcer la surveillance des lieux publics et sécuriser les marchés.

Cette décision du gouvernement d’alléger les mesures sécuritaires en cours à Sokodé vise à mettre fin à la terreur qui règne dans cette ville à cause de la présence des forces de défense et de sécurité et à parvenir à une normalisation des activités dans la ville.

« Ces mesures d’apaisement viennent compléter la liste de celles qui ont été déjà prises par le gouvernement le 6 novembre 2017 notamment la remise en liberté de 42 personnes interpellées, jugées et condamnées par diverses juridictions dans le cadre des différentes manifestations », indique le communiqué du gouvernement.

Rappelons que cette décision du gouvernement fait suite à la visite le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé dans la ville le week-end dernier, pour échanger avec les forces vives de la préfecture de Tchaoudjo et de constater les dégâts matériels occasionnés par les violentes manifestations.

Thierry AFFANOUKOE  
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire