FONDS GARI: LE GRAND INVESTISSEUR MÉCONNU DU MONDE PME/PMI



Créé en 1994 au Togo, Fonds de garantie des investissements privés en Afrique de l’ouest (GARI) joue un rôle incontournable dans le développement des PME/PMI, mais il est méconnu du monde économique. Ses responsables, ont décidé de donner une nouvelle image  à la société au vu de son important apport à l'émergence économique des pays africains. Et pour ce faire, ils ont convié mercredi à Lomé, les journalistes économiques à une rencontre d'échange sur le fonctionnement de cette institution financière.
 
Le fonds GARI depuis sa création, s'est donné pour mission d'accompagner les PME/PMI. En effet les PME/PMI s'imposent dans toutes les économies modernes comme un des principaux vecteurs de la croissance et de la création d'emplois. Elles constituent plus de 98% des entreprises et les 2/3 des emplois des pays développés. Mais elles sont confrontées à de nombreux problèmes auxquels le Fonds GARI en trouve de solution.
De nos jours, elles sont nombreuses ses petites et moyennes entreprises (PME) et petites et moyennes industries (PMI) qui bénéficient des accompagnements du Fonds GARI, sans qu'elles ne le sachent elles-mêmes.
"Il y a même des entreprises qui bénéficient de nos prestations sans savoir que c’est le fonds qui est derrière elles" a reconnu Franck Adjagba (Photo), Directeur général du Fonds.
Né au Togo il y a 23 déjà, le fonds GARI est actuellement présent dans 38 pays africains et investit près de 500 millions de dollars US dans le développement de  84 institutions financières partenaires et de 117 filiales de banques. Il débloque également un prêt à hauteur de 470 millions de dollars en faveur des PME. 
Le fonds GARI a aussi un volet social. Sur ce plan, plus de 43.000 emplois supplémentaires ont été créés par les PME, dont 60%  sont gérées par des jeunes et 30% par des femmes.
Sur le plan national, il a permis au Togo de devenir au terme de l'année 2016, le deuxième pays derrière la Côte d’Ivoire (26%) à bénéficier des approbations de garantie par pays avec un pourcentage de 15%.
Également membre de African Guarantee Fund (AGF), le fond GARI pour booster l'économie des pays sous-développés, a initié des activités de renforcement de capacité à l'endroit des institutions financières et des PME.
L'agence Danoise de développement international, l'agence Espagnole de coopération internationale au développement, la Banque Africaine de développement, l'AFD, le NDF et la SIDA, sont entre autres les actionnaires du Fonds.
Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire