LA FIL SOUS HAUTE "SURVEILLANCE" POUR LA QUIÉTUDE DES ACTIVITÉS


Trois cent mille de visiteurs de nationalités togolaises et étrangères  sont attendus à la Foire internationale de Lomé (FIL) qui a ouvert ses portes depuis le 24 novembre au public. Cette 14e édition qui accueille près de mille exposants sur une superficie de vingt mille mètre carré est placé sous haute surveillance pour garantir la sécurité des exposants et des visiteurs et surtout le bon déroulement des activités. Menace « terroriste » oblige, les autorités du Centre Togolais des Expositions et Foires (CETEF) de Lomé  déroulent un dispositif de sécurité sans précédent.

Aux entrées piétons et engins, des agents de sécurités surveillent les faits et gestes des uns et des autres par des contrôles, avec fouilles de sacs, de véhicules et palpations. Des mesures d'autant justifiées que « le risque terroriste est toujours présent », si l’on se réfère aux messages véhiculés sur les réseaux sociaux. « Nous nous devons de prendre les mesures de sécurité qui s'imposent », nous renseigne une source proche de la direction du CETEF.

Sur certaines allées de ce centre commercial, les agents de sécurités sont particulièrement postés avec même des chiens renifleurs pour surveiller et disponibles à procéder à des contrôles aléatoires de personnes.

Tout autour du CETEF, les parkings motos et véhicules sont réaménagés pour faciliter la circulation sur les axes donnant accès au site de la FIL.

La FIL sera officiellement ouvert ce lundi à 9 heures, ce qui donnera le coup d'envoi des activités qui la meubleront jusqu’au 11 décembre 2017.

Durant ces  17 jours, les exposants auront à faire la promotion de leurs produits.


Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire