LE CJD DÉCIDÉ A PORTER PLAINTE CONTRE LES ORGANISATEURS DE LA MARCHE


La marche de l'opposition dénommée "Marche de la colère" du 5 octobre dernier est soldée par un lourd bilan de violence et une énorme perte économique pour le pays. Le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) indigné des dommages engendrés par cette manifestation, décide de porte plainte contre les organisateurs de ladite marche.

En effet, au lendemain de la marche du 5 octobre dite celle de la colère, des organisations de la société civile y compris le CJD ont exprimé leur ras-le-bol vis-à-vis des dégâts matériels, financiers et humains enregistrés. Ils ont ensuite menacé de porter plainte contre les organisateurs de la marche.

Ce lundi devant la presse, ils ont annoncé mettre leur menace à exécution. "Nous avons reçu des témoignages choquant qui nous oblige à porter plainte contre les organisateurs de la marche pour éviter que les mêmes faits ne se reproduisent plus", a expliqué Odam Orphé du CJD.

En dehors de la plainte, le CDJ exige aux organisateurs de la marche de souscrire à des assurances afin de pouvoir réparer les dommages intérêts causés lors des marches.

Dans le but d'éviter toutes formes de violences lors des manifestations, le CJD recommande au gouvernement de prendre les mesures idoines pour permettre aux togolais non-manifestants de vaquer librement à leurs occupations, sans être inquiétés

S'agissant de la marche qui s'annonce pour ce mardi, le CJD invite les partis politiques organisateurs de la manifestation à faire preuve de bonne conduite et de privilégier l'intérêt supérieur de la nation.


Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire