LE TOGO SE MONTRE SUR LA VOIE DE L'INDUSTRIALISATION



Tous les 20 novembre et ce depuis 1989, est célébré à travers l'Afrique, la Journée de l'industrialisation africaine. Au Togo, pour marquer l'édition 2017 de cette célébration, une cérémonie symbolique a été organisée lundi à Lomé  sur le site de la société WAFO Industry située dans la zone portuaire.

Cette année, les initiateurs de cette journée, en l'occurrence l'Union Africaine (UA) et l'Organisation des Nations Unies (ONU), ont mis un accent particulier sur les liens entre le développement industriel et les progrès de l’Afrique vers la création d’une zone de libre-échange continentale.

En effet, cette journée est initiée pour à amener les États africains à prendre conscience du rôle important de l'industrialisation dans le renforcement de la compétitivité des marchés. Elle a également pour but de permettre             l’identification des mesures nécessaires disponibles en vue de l'industrialisation dans les pays africains.

Cette journée est également initiée pour sensibiliser l’opinion publique sur l’importance du développement industriel africain dans la mise en place d’une zone de libre-échange continentale durable, permettant ainsi de contribuer à la croissance économique de l’Afrique et d’éradiquer la pauvreté.

Pour le ministre de l’industrie et du tourisme, Yaovi Attigbé Ihou (Photo), l'Afrique fait face à une forte concurrence sur le marché international. Voilà pourquoi il a salué les femmes et hommes courageux continuent d’investir dans l’industrie africaine.

"Avec la ZLEC, les dirigeants africains, visent à créer un seul marché continental pour les biens et services, la libre circulation des hommes et femmes d’affaires et des investissements en vue de développer le commerce intra-africain", a-t-il annoncé comme perspective des Chefs d'États Africains pour faire face à la concurrence sur le marché.

De son côté, la coordinatrice du système des national unis au Togo, Khardiata Lo N’Diaye, a rappelé l'engagement de  l'ONU à soutenir l'industrialisation de l'Afrique.

Rappelons que l'industrie est l’un des principaux moteurs de croissance économique et de création d’emplois en Afrique.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire