LES JEUNES D'ADETIKOPE SENSIBILISÉS SUR LA PAIX



Le Collectif des jeunes pour le développement (CJD) et le Conseil National de la Jeunesse (CNJ), étaient jeudi à Adetikopé pour entretenir les jeunes de cette localité sur la paix, la gestion entrepreneuriale et de l’autonomisation des jeunes. Ceci dans le cadre du projet "Agir pour bâtir la cité" (ABC).
Placée sous le thème Culture de la paix : citoyenneté, entrepreneuriat et autonomisation des jeunes ", cette rencontre a fait déplacer un grand nombre de jeunes, venus pour écouter et s'informer des moyens de gestion efficace d'entreprise.
Pour la circonstance, c'est Régis Batchassi, le président du CNJ qui a présenté une communication sur le thème de la rencontre. Ainsi a-t-il fait savoir à l'assistance, l’importance du projet ABC  pour la jeunesse togolaise en général et en particulier celle d’Adétikopé.
Abordant la problématique de l'emploi des jeunes, Régis Batchassi a fait un rapprochement avec la situation politique que traverse le pays. Et  il avance qu'il "est important pour nous de nous pencher sur les causes de cette situation due à l’ignorance des valeurs citoyennes, mais également d’échanger sur les opportunités d’épanouissement de notre jeunesse et de convenir sur des pistes de solutions adaptées à nos milieux en vue d’un essor harmonieux, à la fois collectif et individuel".
Il a ensuite a indiqué qu'à travers le projet ABC, le CJD et le CNJ envisagent la création d’un système agricole de renforcement des agropoles, la création de la "Maison du savoir et des opportunités ", un sous-projet intitulé " Un geste, une vie" qui, permettra aux malades, aux orphelins et aux victimes des catastrophes de bénéficier d’accompagnements à travers des dons.
Prenant la parole, Etsè Kodjo Kadévi, le préfet de Zio a fait observer "le pluralisme de communautés" d’Adéticopé qu’il qualifie de melting pot à l’image des États-Unis, où chacun vienne avec ses compétences. Et pour le développement de ce canton, il a exhorté les jeunes à la culture de paix, du civisme, de la citoyenneté pour préserver le vivre ensemble.

Après Adetikopé, des jeunes d'autres localités bénéficieront dans les jours à venir des  séances de sensibilisation sur le projet ABC.
Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire