OUVERTURE DE DIALOGUE, L'OCCASION QUE NE DOIT PAS RATER L'OPPOSITION


Lundi, en fin de journée, le gouvernement a annoncé avoir pris des  mesures d'apaisement notamment l'ouverture du dialogue dans les tous prochains jours en vue de trouver des solutions durables à la crise togolaise. Cette démarche du gouvernement a été saluée mardi par la Coordination du système des Nations Unies, la Délégation de l’Union Européenne, et les Ambassades d’Allemagne, de France et des États-Unis d’Amérique au Togo. Elles recommandent à l'opposition d'accepter la main tendue du parti au pouvoir.

Dans un communiqué conjoint, ces représentations internationales, ont dit avoir accueilli favorablement les mesures d’apaisement prises par le gouvernement togolais en vue d'une sortie de crise. De ce fait, elles appellent toutes les parties à "saisir cette occasion de travailler ensemble pour le développement du pays".

Également, elles en appellent aux manifestants à "témoigner de leurs convictions par des moyens pacifiques et encouragent toutes les parties concernées à reprendre le dialogue pour sortir de la crise actuelle".

Pour rappel, les dispositions d'apaisement prises par le gouvernement sont entre autres l’ouverture d’un dialogue avec toute la classe politique, la libération de 42 personnes interpellées, jugées et condamnées sur les 400 détenus dans le cadre des manifestations. De même, la lavée de contrôle judiciaire qui pesait sur le Chef de fil de l’opposition, Jean-Pierre Fabre,  dans les affaires des incendies des grands marchés de Lomé et Kara.


 Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire