PLUS D’EMBARGO SUR LES MANIFESTATIONS PUBLIQUES LES JOURS OUVRES



C'est au grand bonheur de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition que le gouvernement a levé l'interdiction sur les marches en semaine. Cette décision donne la possibilité pour l'opposition d'organiser sans contrainte ses prochaines manifestations prévues pour les 7, 8 et 9 novembre prochains.
 
Au cours d'une conférence de presse qu'a animée la coalition de l'opposition, elle a annoncé avoir réussi à contraindre le gouvernement à revenir sur sa décision d'interdiction de marche durant les jours ouvrables. Également au cours de cette rencontre avec la presse, la coalition a annoncé avoir conclu avec le gouvernement, l'itinéraire quant à ce qui concerne les marches prévues pour les 7,8 et 9 novembre prochains sur l'ensemble du territoire national.
Au-delà des compromis trouvés entre le gouvernement et l'opposition, les ministres de l’Administration territoriale et de la Sécurité ont émis des recommandations aux partis de la coalition. Et d'après l'opposition, ces recommandations qui portent sur les conditions d'organisation des manifestations, sont toujours en cours de discussion.
"On n’est pas sous le régime d’autorisation. On informe et on discute avec le gouvernement pour qu’il prenne des dispositions pour assurer la sécurité. Je peux vous assurer que nous avons fait les formalités et que nous avons eu les premières discussions avec le gouvernement qui nous ont permis d’arrêter un itinéraire et que tout est normal. Nous allons pouvoir exercer notre droit de manifester dans les conditions prévues par la loi", a déclaré Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, coordinatrice de la coalition.
En rappel, le gouvernement avait décidé le 13 octobre dernier, l'interdiction des marches en semaines. Ceci pour assurer la sécurité des citoyens.
Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire