DES DROGUÉS DANS LES RANGS DES MANIFESTANTS DE L’OPPOSITION



Dans un communiqué lu au journal de 20 heures mardi sur la télévision nationale (TVT), le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane traite de drogués, certains manifestants de l’opposition. Il les accuse  de consommer de la drogue, notamment le cannabis et des stupéfiants avant, pendant et la fin des marches de contestation du pouvoir de Faure Gnassingbé.

Pour le colonel Yark Damehane (Photo), ces pratiques de certains manifestants qui prennent une "importante proportion" justifieraient les violences constatées au cours des marches de la coalition des 14 partis politique de l’opposition.  

"Au-delà de son caractère répréhensible, ce phénomène est un catalyseur de violence qui émaille certaines manifestations avec parfois des conséquences graves", souligne le communiqué.

Selon le communiqué, cette situation doit interpeller pour diverses raisons tous les organisateurs, les forces de sécurité et les organisations de défense de droits de l’homme.

Et chacun en ce qui le concerne doit œuvrer pour proscrire ou au mieux collaborer avec les forces de sécurité pour éradiquer tout comportement contraire aux lois de la République.

Par ailleurs, le ministre met en garde les réseaux de vente de drogues sur les lieux des manifestations, en leur rappelant qu’ils s’exposent à la rigueur de la loi.

Edem KOAMI

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire