DES EXPERTS DU CONSEIL DE L’ENTENTE A LOMÉ POUR L’ÉVALUATION DES ACTIVITÉS DE l’ORGANISATION



Lomé, la capitale du Togo est de nouveau sollicitée pour la tenue d’une réunion du Conseil de l’Entente. Il s’agit de la 13e réunion ordinaire du comité des experts du Conseil de l’Entente qui s’est ouverte ce mercredi. Cette de trois jours permettra aux experts venus des cinq pays membres du Conseil (Bénin, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Niger et  Togo), de faire le point  des rapports d’activités du secrétaire exécutif, de l’exécution du budget du Conseil, du contrôleur financier, d’audit institutionnel et organisationnel, de procéder à la nomination d’un commissaire aux comptes et enfin d’étudier le projet de budget 2018.

Cette réunion sera aussi consacrée à l’examen  des démarches à adopter  en vue de l’opérationnalisation des accords de partenariat signés entre le CEDEAO, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le groupe des États ACP et le Conseil de l’Entente et procédera enfin à l’évaluation du plan stratégique 2013-2016 et l’élaboration du plan stratégique 2018-2022 et le suivi évaluation des projets pilotes réalisés.

Prenant la parole à l’ouverture des travaux, Abra Afetse-Tay, présidente du Comité des experts, a invité ses collègues à tout faire au cours de la réunion afin d’armer le Conseil à surmonter les obstacles qui freinent encore la concrétisation des recommandations de la précédente session des ministres. Et ceci passe par la cotisation des États-membres du Conseil, d’ où elle exhorte ceux-ci  à régulariser leur situation financière vis-à-vis de l’organisation.

« Le Conseil de l’Entente dans la poursuite de ses efforts aux fins d’accroitre le bien-être des populations à travers la réalisation des projets et programmes compte beaucoup sur le ferme appui des États-membres », a-t-elle déclaré.

Rappelons que la session ministérielle du Conseil se tiendra dimanche en vue de l’adoption des conclusions des travaux du comité des experts.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire