FAURE GNASSINGBE RÊVE D’UN 4e MANDAT EN 2020


Depuis son accession au pouvoir a la faveur de la mort de son père, jamais, Faure Gnassingbé n'a été contesté dans la rue. Tout est parti de la manifestation du samedi 19 août où à l'appel du PNP de Tikpi Acthadam, des togolais étaient descendus dans les rues de Lomé et dans d'autres villes du pays et aussi dans la diaspora pour réclamer les réformes politiques et institutionnelles. Ces manifestations sont émaillées de violences allant jusqu'à mort d'hommes et d'importants dégâts matériels. Et tout ceci pour dire non au règne cinquantenaire des Gnassingbé et d’offrir une alternance politique au Togo. Mais dans une interview accordée au magazine panafricain "Jeune Afrique", Faure Gnassingbé, l'homme "simple" semble ne pas être favorable à la requête de la rue qui réclame depuis 4 mois déjà son départ du pouvoir. Par contre, Il rêve rempiler pour un 4e mandat de 5 ans ce malgré la grogne.

Dans cette interview, sans langue de bois, Faure Gnassingbé (Photo) promet un dialogue avec l'opposition pour une sortie de crise mais n'exclut pas de se représenter à la présidentielle de 2020.

Pour lui, l’actuelle constitution l’autorise à se représenter aux prochaines élections. Même si la constitution venait être modifiée, il croit  pouvoir se représenter puisque la loi dispose pour l’avenir.


"Les constitutions disposent pour l'avenir, non pour le passé" soutient Faure Gnassingbé, interrogé sur la limitation du nombre des mandats présidentiels, avec effet rétroactif, dans la réforme en cours de la constitution.

A la question de sa probable candidature en 2020, Faure Gnassingbé esquive la question en répondant  qu'il ne "se situait pas encore dans cette perspective".

Cette réponse ambiguë, laisse apparaitre ses réelles intentions de ne pas raccrocher pour bientôt à la tête du pays comme le lui demande la rue depuis le mois d’août.

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

2 commentaires:

  1. C'est l'opposition qui donne vie à Faure Gnassingbé en se focalisant sur une stratégie utopique qui le met au centre de la confrontation au lieu d'une stratégie d'évitement qui le mette en marge du combat.

    RépondreSupprimer
  2. C'est l'opposition qui donne vie à Faure Gnassingbé en se focalisant sur une stratégie utopique qui le met au centre de la confrontation au lieu d'une stratégie d'évitement qui le mette en marge du combat.

    RépondreSupprimer