FÊTES DE FIN D’ANNÉE AU TOGO : LE CJD, LE CNJ ET LE MJP POUR DES RÉJOUISSANCES POPULAIRES



Il y a un temps pour tout.  Après les moments d’activité de sensibilisation, de mobilisation et de soutien qu’ils ont  organisés au cours de l’année, le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD), le Conseil  National de la Jeunesse (CNJ), le Mouvement des Jeunes pour la Paix (MJP) et leurs associations affiliées saisissent l’opportunité des fêtes de fin d’année pour offrir des réjouissances populaires à la jeunesse togolaise. 

Une occasion pour renforcer la cordialité entre jeunes togolais, afin de resserrer les liens pour le développement, idéal commun de ces organisations, de ses membres et de la jeunesse togolaise tout entière. Ces associations estiment qu’il ne faudrait pas laisser les tensions politiques sur lesquelles surfent certains regroupements politiques, ôter aux populations togolaises le plaisir et la joie des  fêtes de fin d’années. « C’est méchant et antipatriotique que des responsables politiques ne puissent pas observer une trêve pour permettre à leurs concitoyens de passer au moins ces fêtes de fin d’années en toute tranquillité dans leurs familles. Ils abondent les réseaux sociaux des messages pour les inquiéter. Déjà, nos sœurs du secteur du commerce et des affaires se plaignent des impacts négatifs des manifestations sur leurs rendements. Mais Ils cherchent à tout prix à paralyser le pays sur tous les plans », déplore ADOM Orphé, le Coordonnateur du CJD. 

Le CJD entend les organiser à Lomé , dans les principaux quartiers du grand Lomé ainsi que dans les villes de l’Intérieur du pays à savoir  Dapaong, Bafilo, Mango, Kara, Sokodé, Tchamba, Sotouboua, Elavagnon, Anié, Atakpaùé, Kpalimé, Tsévié, Aneho, Vogan et Akoumapé.

Elles se tiendront les 24, 25 et 31 Décembre 2017 et le 1er Janvier 2018 et connaitront la participation des associations affiliées au CJD et ses sympathisants. 

Le CJD et ses organisations affiliées invitent les populations togolaises à taire les divergences politiques de crise pour pouvoir célébrer en frères et sœurs de la Terre de nos aïeux dans une ambiance de solidarité, et d’optimisme pour le Togo.

Ces réjouissances populaires seront également des moments de sensibilisation autour des idéaux de paix, du bien-être et du développement que prônent ces associations qui se réclament « défenseurs » de la République ou de l’intérêt supérieur du Togo.

Selon le Président du CJD, Kovi Adanbounou, « c’est une initiative qui participe de la culture de la paix et de la fraternité dans notre pays, et des opérateurs économiques partenaires ont trouvé juste de nous soutenir ».
 
Soulignons que des dispositions sont entrain d’être prises pour que la fête soit rendue plus belle.

La Rédaction
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire