LA BM ET LA BAD VIENNENT EN APPUI AU TOGO



Jeudi à Lomé, la Banque mondiale a accordé des financements estimés à plus de 100 millions de dollars au Togo pour  la gestion des investissements publics, l’amélioration de l’administration et les politiques fiscales, et aussi améliorer l’environnement institutionnel et la soutenabilité financière du secteur de l’énergie. En plus  de la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement (BAD) a quand elle cadeauté  le Togo d’une enveloppe de 7,47 milliards de Fcfa au titre du Programme d’appui à la promotion de l’agrobusiness (PAGPA).

L’appui financier de la Banque Mondiale est subdivisé en trois volets dont le premier est un don de 15 millions de dollars pour  renforcer la gestion des investissements publics, la mobilisation des recettes intérieures, la responsabilité de l’État et les mécanismes de suivi. Le tout pour améliorer la qualité des services dans des secteurs prioritaires.

Le deuxième d’une enveloppe de 51,9 millions de dollars, est aussi un don pour financer les mesures visant à améliorer l’administration et les politiques fiscales. On parle de simplification et la réduction des règles et exonérations, ainsi que la facilitation de l’acquittement de l’impôt grâce à des dispositifs de paiement mobiles ou en ligne.

Et le troisième qui est un prêt de 35 millions de dollars  contribuera à l’amélioration de  l’environnement institutionnel et la soutenabilité financière du secteur de l’énergie, au renforcement et à l’extension du réseau électrique dans la ville de Lomé et de sa banlieue et à la facilitation des investissements privés dans la production d’énergie.

Ces accords de financements sont intervenus entre Joëlle Businger, la représentante de la Banque Mondiale au Togo, Sani Yaya, le ministre de l’Économie et des Finances qui a indiqué à la cérémonie de signature desdits accords que ces financements seraient utilisés pour poursuivre un ensemble de programmes prioritaires en faveur de la population.

D’une pierre deux coups, à la même cérémonie Sani Yaya, le ministre de l’Économie et des Finances a signé avec Kahdidia Diabi, la représentante de la Banque africaine de Développement (BAD) de signer un accord autorise le décaissement de la somme de 7,47 milliards de Fcfa au titre du Programme d’appui à la promotion de l’agrobusiness (PAGPA).

Ce don de la BAD va  contribuer à la création des conditions favorisant une croissance économique inclusive. Il s’attachera  à soutenir l’essor d’un environnement favorable aux investissements, dont principalement le développement de l’agrobusiness.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire