LA COALITION DE L’OPPOSITION NE PARTICIPERA PAS AU DIALOGUE SELON LE "DIKTAT" DU POUVOIR



Au premier jour de la manifestation des 3 jours de l’opposition togolaise, la marche a chuté à Déckon au lieu de la Plage. Ce qui est inhabituel. Arrivés à ce carrefour commercial, les manifestants ont refusé de poursuivre la marche pour chuter à la plage. Du coup, après  concertation entre les leaders de la coalition, un meeting improvisé s’est tenu sur les lieux où seul Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l’opposition a pris la parole pour rassurer les manifestants de la détermination de la coalition des 14 partis de l’opposition à aller jusqu’au bout de la lutte pour une alternance politique au Togo.

Pour Jean-Pierre Fabre, la coalition ne participera pas au dialogue annoncé pour une sortie de crise selon le « diktat » du pouvoir de Lomé. « Le dialogue devra se tenir en présence d’un médiateur et rien d’autre » a-t-il rassuré la foule.

Le leader de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) dénonce le dilatoire du gouvernement qui veut faire du dialogue un mort-né.

« Il revient aux médiateurs d'organiser ce dialogue », a-t-il exhorté.

Si la marche de ce mercredi s’est déroulée sans incident, rien ne garantit celle de jeudi et de samedi, vu que les manifestants n’entendent plus observer l’itinéraire défini pour les manifestations. 

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire