LES FEMMES UNIR ONT LEUR MOUVEMENT



Un mois après son tout premier congrès statutaire tenu à Tsévié, c’est le tour des militantes et sympathisantes du parti au pouvoir, Union pour la République (UNIR) de se retrouver ce samedi 2 décembre à Kpalimé (ville située à 120 Km de Lomé, la capitale) pour  le premier congrès constitutif  du Mouvement des Femmes Unir (MFU). De la création à l’adoption du règlement intérieur, le MFU s’est doté d’un bureau de 11 membres qui sera dirigé pendant 5 ans par la déléguée nationale Kayi Raymonde Lawson.

Ce mouvement dont il faut être âgée de 18 ans pour être membre, est l’aile politique féminine de la majorité présidentielle et a pour mission d’assurer la mobilisation, l’encadrement et la formation des femmes du parti présidentiel, de promouvoir le débat et la réflexion sur les questions spécifiques aux femmes ainsi que sur les questions relatives au genre, à la promotion et l’épanouissement de la femme togolaise et enfin de veiller à l’implication et à la participation active des femmes dans la conception et la mise en œuvre des stratégies et des politiques de développement au niveau local et national.

Placé sous le thème : « Femmes Unir, engagées pour bâtir la nation dans la paix et la solidarité », le congrès du MFU a été l’occasion pour les instantes dirigeantes du parti d’armer les femmes pour d’éclatantes victoires du parti aux prochaines échéances électorales dans le pays, afin de permettre à leur champion de gouverner dans la paix, le Togo. 

« Le Togo a besoin de vous, le parti a besoin de vous, pour qu’ensemble avec les autres forces vives de la nation, nous puissions bâtir un Togo prospère, où il fait bon vivre pour tous les citoyens », leur a lancé au congrès, le militant Dama Dramani, président de l’Assemblée nationale et représentant personnel de Faure Gnassingbé, président du parti.

Présidé par le militant Dama Dramani, le congrès du MFU a adressé une motion spéciale à Faure Gnassingbé.

Ainsi, le congrès a salué la dynamique nouvelle insufflée par Faure Gnassingbé, président du parti et chef de l’Etat dans la gestion du pays, les nombreuses initiatives en faveur de la promotion et l’autonomisation de la femme, la politique des grands travaux, et enfin les multiples efforts en faveur du dialogue, de la paix et de la réconciliation nationale.

En conséquence, les femmes ont réaffirmé leur ferme soutien au président de la République, Faure Gnassingbé, et chef de l’État pour toutes les initiatives louables en faveur du développement, de la préservation de la paix, de la cohésion nationale et du développement du pays.
‘Les femmes encouragent le président du parti et président de la République à poursuivre la mission à lui confiée par le peuple togolais’, conclue la motion spéciale.

Pour la déléguée nationale du MFU, Kayi Raymonde Lawson, leur  mission ne sera pas facile mais, leur engagement et leur volonté permettront  de parvenir à rassembler les femmes togolaises autour de l’idéal commun.

Rappelons que le parti UNIR est créé en 2012, suite à la dissolution du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT).

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire