PACÔME ADJROVI: "JE N’AI JAMAIS ÉTÉ VIRE DE LA MAIRIE D’ÉVRY"



Il y a quelques semaines, des rumeurs faisaient état du limogeage de Pacôme Adjrovi de son poste de premier adjoint au Maire d'Évry pour des raisons de détournement de fonds. Ces rumeurs que certains médias togolais ont clamé, est loin d'être une réalité. Le Togolais Pacôme, pour des raisons personnelles vient de démissionner de son poste d’adjoint au Maire afin d’assumer son nouveau rôle de conseiller du chef de l’État, Faure Gnassingbé.

Contrairement à ce que certains pensaient et véhiculaient, Pacôme Adjrovi n'a jamais été limogé de son poste pour un quelconque motif. Étant conseiller du président Faure Gnassingbé et à la fois premier adjoint au Maire d'Evry, Pacôme se trouvait trop charger pour assumer pleinement ces différentes tâches qui lui sont assignées. Ainsi, a-t-il choisi de se libérer de  son poste d'adjoint au Maire et de conserver celui de conseiller de Faure qui a plus que jamais besoin de lui en ce moment où le Togo traverse une crise sociopolitique.

"J'ai seulement démissionné de mon poste de premier adjoint au Maire d'Évry, poste très prenant et nécessitant une plus grande présence à la mairie parce que coordinateur de l’action municipale et assurant l'intérim du Maire à son absence pour pouvoir m'occuper mieux de mes responsabilités de Conseiller auprès du Président Faure Gnassingbé à Lomé", a-t-il indiqué.

"Je n'ai jamais été viré de la Mairie d'Évry et jamais mêlé à aucune malversation quelconque depuis 16 ans que j'ai été élu avec Valls en 2001 et dont j’ai toujours été un adjoint et fidèle collaborateur", explique-t-il.

En effet, le poste de premier adjoint au maire demande beaucoup de temps et de disponibilité. Ce qui ne permet pas Pacôme d'apporter sa contribution à la réussite du mandat de Faure Gnassingbé.

"Le Conseiller Municipal n'a pas les mêmes obligations de présence et d'actions comme le Maire Adjoint ou moins encore le Premier Adjoint que j’ai été pendant 5 ans devant tout faire et surtout préparer et exécuter le budget chaque année, préparer les bureaux municipaux qui sont hebdomadaires ,les Conseils Municipaux qui sont bi mensuels en moyenne sans compter les nombreuses commissions à animer, présider et enfin les représentations. Voilà la raison de ma démission du poste de 1er Adjoint pour mieux me consacrer à la présidence de Lomé", s’est-il expliqué.

Bien qu'il ait démissionné de son poste, Pacôme Adjrovi continue d'apporter par moment son soutien à l'organisation de la mairie d'Évry.

" Mais je reste toutefois toujours Conseiller Municipal au même titre que mon ami Manuel Valls toujours assis à mes côtés  depuis qu’il était devenu ministre de l’intérieur puis premier ministre et aujourd'hui député de la République. Je reste présent sur le site de la ville dans l’organigramme et m entend à merveille avec l’équipe dont le mandat se termine en 2020", précise-t-il.

Pour rappel, Pacôme Adjrovi a pris part au dernier conseil municipal de l'année en présence de Manuel Valls.


Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire