PASCRENA FAIT PLACE AU PRO-CEMA



Clôturé en 2016, le  Projet d’Appui à la Société Civile et à la Réconciliation Nationale (PASCRENA) face place au  Programme de Consolidation de l’État et du Monde Associatif  (Pro-CEMA) pour favoriser le dialogue entre la société civile et l’État togolais.

Financé par l’Union Européenne (UE) à hauteur de 3,3 millions d’euros, le  Pro-CEMA sera piloté par un bureau d’études belge durant quarante (40) mois. A travers ce projet d’appui à la société civile, le bureau d’études entend établir le pont de dialogue entre les OSC et l’État, sur la base de l’équilibrisme.

« Nous serons obligés de faire l’équilibrisme pour ne pas irriter mais favoriser les conditions du dialogue entre l’Etat et la société civile », a déclaré l’un des responsables du bureau.

Ce projet qui va faire la part belle au genre, s’attèlera au prime abord  à la  construction des outils méthodologiques et didactiques nécessaires tout en évaluant la qualité et les outils existants, notamment ceux développés dans le contexte du PASCRENA.

Rappelons que le Pro-CEMA entend favoriser l’accès des femmes à la vie politique afin qu’elles soient plus nombreuses aux futures échéances électorales.

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire