AKLESSO ATCHOLE TRAITE LA COALITION DE L’OPPOSITION DE CÉCITÉ POLITIQUE


Prononcé le mercredi 3 janvier dernier, le discours du président de la République, Faure Essozimnam Gnassingbé, continue d'alimenter les débats. Au camp de l'opposition, cette adresse à la nation du chef de l'État est "n'est pas digne d'un chef d'État et ne répond nullement à l'aspiration du peuple". Une telle approche, selon le secrétaire exécutif du parti au pouvoir Union pour la République (UNIR) témoigne d’une cécité politique de l'opposition.

C'est sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI), que le secrétaire exécutif du parti UNIR, Aklesso Atcholé (Photo) a répondu aux critiques de l'opposition vis-à-vis du discours à la nation du chef de l'État. 

"Nous concédons le droit à la critique mais ne pas voir dans le discours du président la hauteur digne d’un chef d’État, c’est faire preuve de mauvaise foi et de cécité politique », a-t-il affirmé.

 Il souligne d'ailleurs que le chef de l'État, a, dans son discours fait un constat "objectif " et  "responsable par rapport à la situation politique difficile.

Vu les engagements pris par le chef de l'État à travers son discours, Aklesso Atcholé pense que l'opposition, au vue de sa réaction, " se complaire dans des positions partisanes et surtout à être prisonnière du passé",  en tenant des "propos malveillants".

Rappelons qu'au lendemain du discours du chef de l'État, les leaders de l'opposition n'ont pas manqué de critiques à l'égard du contenu du message de l’homme "simple" .

Esaïe EDOH

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire