SASSOUVI SASSOU ET GNASSINGBE ESSOZIMNA RECOUVRENT LA LIBERTÉ APRÈS 8 ANS PASSES DERRIÈRE LES BARREAUX DANS L’AFFAIRE D’ATTEINTE CONTRE LA SURETÉ DE L’ÉTAT

Arrêtés et détenus dans l’affaire d’atteinte contre la sureté de l’État d’avril 2009, dont  le député Kpatcha Gnassingbé, demi-frère du Chef de l’État est le cerveau, les sieurs Sassouvi Sassou (Photo) et Essozimna Gnassingbé ont recouvert la liberté lundi après 8 ans de détention à l’Agence Nationale de Renseignement (ARN) et dans les prisons civiles de Sokodé et de Tsévié.


Ces libérations interviennent après celle du  21 décembre 2017, de l’ex-adjudant, Seidou Ougbakiti. Tous ont été jugés et condamnés en septembre 2009, pour complicité avec  Kpatcha Gnassingbé.

Rappelons que leur procès a été jugé inéquitable par la Cour de justice de CEDEAO et du Groupe de travail des Nations Unies qui ont  invité l’État Togolais à corriger la violation du droit à un procès équitable et la libération de toutes les victimes de l’affaire dont  3 personnes sont toujours  détenues dans les prisons civiles de Lomé, d’Atakpamé et de Sokodé.

Edem KOAMI
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire