SELOM KLASSOU AU CFE POUR METTRE LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROMESSE DE FAURE GNASSINGBE



Le Premier ministre, Selom Klassou, s’est rendu  lundi au Centre de Formalités des Entreprises (CFE), pour toucher du doigt les conditions de créations des entreprises dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires au Togo. Il était accompagné des ministres sectoriels.

Cette visite de terrain du Premier ministre, rentre dans le cadre de la mise en œuvre de la promesse du Chef de L’État faite lors de son discours à la nation le 3 janvier dernier. Cette promesse envisage l’inscription de la jeunesse togolaise au cœur des interventions de l’État tout en soutenant et  accompagnant le dynamisme et l’engagement de cette dernière. 

"L’attribution des marchés publics réservera un quota allant jusqu’à 20% aux jeunes entrepreneurs et aux femmes, qui bénéficieront par ailleurs de procédures allégées", avait promis le président Faure Gnassingbé.

En se rendant  au Centre de Formalité des Entreprises (CFE), au guichet unique regroupant toutes les étapes de création des entreprises dans notre pays, le premier ministre Klassou a voulu vérifier la réalité de la mise en œuvres des facilités offertes pour la création des entreprises, sensibiliser et encourager par la suite les jeunes entrepreneurs à la création de leurs propres structures. Il s’est alors intéressé aux mesures relatives à la réduction du capital social ainsi qu’à celle du droit d’enregistrement.

Après avoir constaté lui-même le déroulement de la création d'entreprise et discuté avec les prestataires de service du CFE, le Chef du gouvernement s’est félicité de la réduction du délai et du coût de création des entreprises, ce qui dit-il participe " à l’amélioration du climat des affaires et des conditions de créations des entreprises afin que les Togolais puissent bénéficier d’un environnement favorable".

"Aujourd’hui, au Togo, pour créer une entreprise, l’on n’a plus besoin d’aller chez le notaire. Tout cela peut se faire en moins de 24 heures. Les efforts sont d’ailleurs en cours pour permettre la création des entreprises en ligne", a ajouté le Premier ministre Komi Selom 
Klassou.

S'agissant des conditions d’accès des jeunes entrepreneurs aux 20% des marchés publics promis par le Chef de l'État, Selom Klassou a souligné que cette promesse intéresse beaucoup plus les jeunes et les femmes qui ont déjà créé leurs entreprises mais qui éprouvent des difficultés à avoir des marchés. Il a indiqué qu'ils bénéficieront de procédures allégées.

"Véritablement, c’est une batterie de mesures destinées à aider les jeunes à être efficaces. C’est une aubaine pour notre jeunesse et le gouvernement est disposé à accompagner les jeunes à chaque étape de la création d’une entreprise", a réitéré le Premier ministre.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire