TOGO: LE GOUVERNEMENT DÉTERMINÉ A FAVORISER UN CLIMAT D'AFFAIRE PROPICE A TOUS



Faire du Togo un hub économique de la sous-région ouest-africaine, est une préoccupation du gouvernement togolais. Pour ce faire, il a mis en place une cellule du climat des affaires, en vue de l'accélération des réformes en matière de création d'entreprises. Les activités de cette cellule ont été lancées mardi à Lomé par le premier ministre Selom Klassou. Le lancement a été suivi d'un atelier de validation du plan d'action pour l'amélioration du climat des affaires.

La volonté du gouvernement togolais de faciliter et rendre moins complexe les conditions de création d'entreprises sur la terre de nos aïeux et d’améliorer le climat des affaires, se traduit par de différentes réformes engagées. Il s'agit entre autres de la suppression des droits d'enregistrement et des droits de timbres, la libération du capital social, l'exonération de la taxe professionnelle unique, la réduction des frais de publication, la suppression de la procédure relative au paiement au guichet de la BTCI.

C'est donc dans le but de concrétiser sa volonté et de rendre pérenne ses actions que le gouvernement a mis en place la cellule climat des affaires. Cette cellule, assurera le suivi de la mise en œuvre des différentes réformes engagées par le gouvernement.

Déjà, cette cellule accomplissant sa mission de suivi, a permis d'enregistrer des résultats non négligeables.

"D'ores et déjà, les travaux de la cellule climat des affaires ont permis de parvenir à certains résultats par un suivi régulier de la mise en œuvre des réformes au niveau des structures responsables", a souligné Sandra Johnson, coordinateur national de la cellule du climat des affaires. 

Le premier ministre, Selom Klassou, présidant la cérémonie, a rappelé dans son allocation, le bien fondée de la mise en place de cette cellule. 

" En effet, aspirant à s'affirmer comme un hub commercial de référence de la sous-région, tourné vers le transit, le tourisme des affaires et la transformation manufacturière des produits agricoles à haute valeur ajoutée, le Togo mise sur les opportunités géographiques mais aussi transformationnelles de ses infrastructures, de son admiration et celles liées à la modernisation de son système judiciaire pour favoriser l'investissement privé et la croissance ", a-t-il souligné.

Il a ensuite rappelé que les efforts déjà consentis par le gouvernement en matière de l'amélioration du climat des affaires lui ont permis de gagner des points sur l'échiquier international.

" Par ailleurs, selon le rapport 2016 de la Banque Mondiale sur l'indice de la performance logistique, le Togo occupe la 92ème  position sur 160 pays, soit une progression de 47 place par rapport au classement précédent 139ème juste derrière les grandes économies comme le Ghana et le Nigeria et 2ème de la zone UEMOA après le Burkina", a-t-il précisé.

S'agissant de l'atelier de validation du plan d'action pour l'amélioration du climat des affaires,  il permettra aux participants de faire des propositions en vue d'aboutir à un consensus sur les différentes réformes nécessaires à l'amélioration du climat des affaires au Togo.

Esaïe EDOH

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire