LE CNJ ET LE CJD DONNENT LES OUTILS AUX JEUNES POUR BÉNÉFICIER DES 20% DES MARCHÉS PUBLICS PROMIS PAR FAURE



Dans son adresse à la nation le 3 janvier dernier, le chef de l’État, Faure Gnassingbé a indiqué que désormais 20% des marchés publics seront réservés  aux jeunes et femmes entrepreneurs togolais afin de leur permettre de participer au développement du Togo. En s’appropriant cette annonce, le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) en collaboration avec le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) a organisé mardi à la Maison des Jeunes de Lomé,  un atelier de sensibilisation des jeunes  sur les marchés publics et collecte des données sur les mesures d’allégement.


L’objectif de cette initiative du CNJ et du CJD est d’amener les jeunes à s’approprier des mesures prises par le Chef de l’État en faveur des jeunes et des femmes sur les marchés publics et d’apporter leurs réflexions et contributions pour l’effectivité de sa mise en œuvre.

Pour Mensah Hilah, conseiller juridique du directeur de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), les jeunes doivent profiter de cette rencontre du CNJ et CJD pour se faire sienne cette annonce du chef de l’État en maitrisant les contours des marchés publics afin d’en tirer le maximum de profit.

Aussi, a-t-il rassuré les jeunes de la disponibilité de l’ARMP à veiller à la mise en œuvre de cette décision du chef de L’État.

«Une lettre circulaire a été adressé par le ministre de l’économie et des finances à toutes les autorités contractantes pour les inviter à réserver 20% des marchés prévus dans le compte prévisionnel des passations des marchés pour le compte de l’année 2018 aux jeunes bénéficiaires » a-t-il déclaré.

De son coté,  Régis Batchassi, le président du CNJ a invité les jeunes entrepreneurs à s’organiser en de véritables entreprises pour accéder aux 20% marchés publics.


Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire