LE NET INVITE LES ACTEURS POLITIQUES A ŒUVRER POUR LA RÉUSSITE DU DIALOGUE



Suite à des tractations, le parti au pouvoir et l'opposition se sont convenus à entamer les discussions politiques en vue de sortir le Togo de la crise dès le 15 février prochain. Au quartier général de la formation politique Nouvel Engagement Togolais (NET), l'on s'en félicite de cette avancée dans la résolution de crise et invite tous les acteurs impliqués à œuvrer pour la réussite du dialogue.


"Le NET a pris connaissance avec beaucoup de satisfaction et soulagement du communiqué signé par les émissaires des médiateurs, les ministres Ghanéen AlbertKan-Daapah et Guinéen Tibou Kamara le jeudi 01 février dernier, annonçant la tenue du dialogue inter-togolais pour la date  du 15février 2018. Le NET salue cette avancée et en félicite les acteurs",  indique un communiqué rendu public lundi par le parti.

Pour cette formation politique dirigée par Gerry Taama (Photo), le dialogue est la voie appropriée pour décrisper la situation actuelle que traverse le Togo.

"Par la même occasion, le NET tient à rappeler que le dialogue est par-dessus tout la voie royale de sortie de la crise actuelle ", souligne les responsables du NET qui   exhortent "les acteurs politiques à saisir cette occasion en vue de sortir notre pays de la crise".

 Pour la réussite de ce énième dialogue, le NET invite le gouvernement à prendre ses responsabilités et demande à la coalition des 14 partis à faire preuve de bonne foi.

"Le NET exhorte le gouvernement à prioriser les mesures d'apaisement les plus urgentes en vue d'assainir et faciliter le climat du prochain dialogue. Le NET en appelle également aux bonnes dispositions de la coalition en accord avec l'esprit du communiqué des émissaires ,à tout mettre en œuvre pour créer un climat favorable à la tenue du dialogue annoncé", précise le communiqué.

 Vu l'avancée enregistrée, le NET ne cache pas sa conviction de voir le dialogue aboutir à une sortie définitive de crise.

"Le NET est persuadé que la résolution définitive de la crise politique aura des répercussions considérables sur les autres secteurs de la vie de notre pays", conclut le communiqué.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire