LE RDFDT INVITE KLASSOU ET FABRE A ŒUVRER POUR FAIRE RÉGNER LA CONFIANCE AU SEIN DE LA CLASSE POLITIQUE

Le dialogue inter togolais de nouveau suspendu inquiète plus d'un. Le réseau "Diaspora Force du Développement du Togo", au-delà des inquiétudes, à travers un communiqué, lance un appel aux premier ministre Sélom Klassou et au chef de file de l'opposition, Jean-Pierre Fabre à user de leurs prérogatives pour faire régner la confiance au sein de la classe politique afin que le dialogue ait un aboutissement heureux. 

Le RDFDT, soucieux du développement du Togo et impatient de voir le Togo sortir de l'impasse politique, ne cache pas son indignation suite à la nouvelle suspension du dialogue inter togolais après le troisième round. Il déplore le manque de confiance au sein de la classe politique.

"C’est avec étonnement, lassitude et déception que les togolais ont constaté à nouveau que le troisième round du dialogue inter togolais qui s’est ouvert le vendredi 23 Mars dernier sous la facilitation du Président ghanéen Nana AKUFO ADDO, a été aussitôt suspendu, prouvant aux yeux de l’opinion que les trente jours de trêve depuis la précédente suspension, n’ont pas permis aux différentes parties de revoir leur « position de principe » comme le suggérait le Groupe des Cinq à la veille de cette reprise", souligne le communiqué

À la veille de la reprise des discussions avec la facilitation du ghanéen Nana Akufo Addo, la représentation diplomatique au Togo, réunie au sein du groupe des 5, a invité les protagonistes à chercher l'intérêt supérieur de la nation. Malheureusement, cet appel du G5 n'a pas été entendu. Ceci amène le RDFDT à interpeller le premier ministre Sélom Klassou et le chef de file de l'opposition, Jean-Pierre Fabre à tout mettre en œuvre pour que ce énième dialogue ne soit pas un fiasco.

"Le Réseau « DIASPORA FORCE DE DEVELOPPEMENT DU TOGO »  interpelle  le Chef du Gouvernement Sélom KLASSOU et le Chef de File de l’Opposition, Jean Pierre Fabre, afin qu’ils usent de leurs prérogatives et influencent sur la vie publique togolaise , pour amener la sérénité et la confiance qui doivent permettre d’aboutir dans les meilleurs délais à des concessions et au consensus nécessaires à la conclusion de ce dialogue en vue de la préparation des prochains scrutins qui devront in fine donner la voix au peuple pour qu’il se choisisse librement ses dirigeants" précise le communiqué.

"Conscient du fait que le Projet de Réforme Constitutionnelle introduit  par le gouvernement le 5 septembre 2017 à l’Assemblée Nationale, est une grande avancée dans la réalisation des réformes espérées par les togolais, le Réseau « DIASPORA FORCE DE DEVELOPPEMENT DU TOGO », demande au  Chef de File de l’Opposition, de concert avec les autres leaders de la Coalition des 14, de saisir l’occasion de cette nouvelle trêve pour  jouer pleinement leur  partition, en apportant à ce texte toutes les critiques utiles et nécessaire à son amélioration en vue d’en faire un texte beaucoup plus consensuel que celui qui a servi à l’organisation du Référendum Constitutionnel de 1992", poursuit le communiqué.

Au-delà de l'interpellation du chef du gouvernement et du chef de file de l'opposition, les fils et filles Togolais de la diaspora, sous la houlette de Denis Koudoagbo, envisagent aussi jouer leur partition en approchant c'est deux personnalités.

"Les responsables du Réseau DIASPORA FORCE DE DÉVELOPPEMENT DU TOGO qui sont au pays en ce moment vont entreprendre dès à présent les démarches nécessaires  pour rencontrer le Chef du Gouvernement et le Chef de File de l’Opposition en vue de leur témoigner d’avance leur soutien et leur gratitude pour cette mission et cette haute responsabilité qu’ils sont appelés à assumer en vue de relever le défi de ce dialogue auquel les togolais, dans leur ensemble, accordent une grande importance".

Le réseau "Diaspora Force du Développement du Togo", rappelons-le est le regroupement de la diaspora  togolaise aux USA, en Italie, en France, en Belgique, en Allemagne, en Angleterre,  au Sénégal et au Maroc. Depuis le début de crise politique togolaise, il ne cesse de multiplier des actions pour ramener la paix sur la terre de nos aïeux.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire