SANI YAYA, LE GRAND ARTISAN DE LA RELANCE DU PARTENARIAT ENTRE LE TOGO ET LA BID



Les ministres Sani Yaya de l'économie et des finances et Ninsao Gnofam des transports et de l'infrastructure étaient le 14 mars dernier à Djeddah en Arabie Saoudite auprès du président de la Banque Islamique de Développement (BID). Il s'était agi pour les deux ministres de plaider pour la relance de partenariat entre la BID et le Togo.

Au cours de leur séjour à Djeddah, les deux ministres ont échangé avec le président de la BID, Dr Bandar Mohamed Hamza Hajjar sur la situation économique du Togo et les projets en vue pour le développement du pays.

Au terme des échanges, la délégation togolaise a réussi à arracher deux accords de prêt à hauteur de 20 millions de dollars US soit 11 milliards FCfa pour le financement du projet d’appui à la microfinance.
Le premier accord sous forme de prêt accordé sur les ressources du fonds de solidarité islamique pour le développement est estimé à 10 millions de dollars US, environ 5,5 milliards de FCfa. Et le second du même montant est accordé sur les ressources ordinaires  de la BID.
Ces deux accords de financement permettront au gouvernement togolais de réaliser les  projets d’appui à la microfinance, à l’amélioration de la finance inclusive, à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la résilience des bénéficiaires aux chocs socio-économiques et climatiques.
Le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya (Photo), après la signature de l'accord, a remercié la BID et n'a pas manqué de relever le rôle du chef de l'État Faure Gnassingbé dans le décrochage de ce financement.
"Au nom du président de la République, je voudrais vous exprimer les sincères remerciements du gouvernement togolais pour les soutiens et les appuis multiformes que la BID ne cesse de lui apporter dans ses efforts de développement inclusif pour l’amélioration des conditions de vie des populations togolaises", a-t-il déclaré.
Il a tenu ensuite à préciser que "les concours de la BID confirment son attachement et sa détermination à accompagner l’Etat togolais dans la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie de développement à travers le plan national de développement et dans l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD)".
Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire