VERS LA CONCRÉTISATION DES 20% DES MARCHES PUBLICS RÉSERVÉS AUX JEUNES ENTREPRENEURS ET AUX FEMMES


Sur décision du chef de l’État, Faure Gnassingbé, un quota de 20% des marchés publics est désormais réservé aux jeunes entrepreneurs et aux femmes.  Et pour l’effectivité de cette décision, un dispositif d’accompagnement efficace et pragmatique impliquant l’ensemble des acteurs concernés par la chaine de production de la commande publique a été mise en place et présenté jeudi à Lomé à la presse au cours d’une conférence de presse.

Avec les concours des Task Force et Task Team créées pour la circonstance, les marchés publics à réserver aux jeunes et aux femmes vont bénéficier de critères simplifiés d’attribution : pas d’expérience exigée pour les marchés de fourniture et de services d’entretien courant, exigence d’un minimum de personnel et de matériel (en location éventuellement).

Ces 20% des marchés publics vont concerner des travaux d’infrastructures non complexes (construction et réhabilitation des salles de classe, des bâtiments administratifs…), des fournitures et services et des prestations intellectuelles.

Déjà, un guichet unique a été mis en place dans les locaux de l’Office togolais des recettes (OTR), pour faciliter l’obtention des documents nécessaires à la soumission et à l’exécution de ces types de marchés. Ce guichet a permis à 1.280 entrepreneurs dont 324 femmes de se faire enregistrer et 571 jeunes et femmes entrepreneurs ont été formés par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), en collaboration avec le Fonds d’Appui aux Initiatives Économiques des Jeunes (FAIEJ).

Pour la Task Team composée de la directrice de cabinet du président de la République, Victoire Tomégah-Dogbé, de Reckya Madougou, du responsable de la cellule présidentielle d'exécution et de suivi des projets prioritaires, Kanka-Malick Natchaba et Ablamba Johnson, conseillère du chef de l’État, le soutien aux jeunes et femmes entrepreneurs contribuera à créer des « champions nationaux » à même de participer à la création de la richesse, à la réduction du taux de chômage et de la pauvreté et participer au développement de l’entrepreneuriat au Togo.

Edmond vidzro
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire