ÉDUCATION : LES ÉLÈVES RÉCLAMENT DE NOUVEAU LES COURS DANS LA RUE


Une fois encore, les élèves des écoles publiques sont descendus dans  les rues ce jeudi matin à Lomé. Ils réclamaient leurs enseignants restés à la maison pour motif d’une  grève de 72 heures.

Comme ils ont l'habitude de le faire, ils ont  délogé au passage leurs camarades des établissements privés. Ces élèves à en croire leurs propos, craignent aller aux examens sans recevoir les cours nécessaires, car faut-il le souligner, depuis le début de l'année scolaire 2017-2018, toutes les semaines sont mouvementées dans les établissements scolaires publics pour des raisons de grève des enseignants.

Interrogés sur les raisons du délogement des élèves des établissements privés, les apprenants ont répondu " qu’il n'est question que seuls les élèves du public subissent les effets de la grève (...). Les élèves du privé doivent lutter avec nous"

Pendant ce temps, le même scénario se produisit à l'intérieur du pays.

En rappel, cette grève de trois jours des enseignants est lancée par la Coordination Syndicale de l’Éducation au Togo (CSET) et la Fédération des Syndicats de l’Éducation Nationale (FESEN) pour exiger la libération des 4 enseignants détenus "arbitrairement" à la prison civile de Kara. La grève, selon les responsables des deux organisations syndicales est reconductible si leur revendication ne trouve pas satisfaction au bout des trois jours de cessation de travail.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire