LA COALITION INVITE LES SOI- DISANT JEUNES CONSCIENTS DE L’OPPOSITION A PLUTÔT SENSIBILISER LES MILICIENS DU POUVOIR


Des voix continuent toujours par s’élever pour protester contre l’appartenance du Mouvement de la Jeunesse Consciente de l’Opposition (MJCO) à la coalition des 14 partis politiques de l’opposition. Après Jean Eklou, président de la Jeunesse de l’Alliance Nationale du Changement (ANC) et  Akomabou Kondo du CAR, c’est le tour du regroupement de l’opposition de réagir pour condamner les déclarations faites par ce mouvement qui se dit « Jeunes Conscients de l’Opposition ». 

Dans  une note transmise aux médias le 15 février dernier, Akomabou Kondo a  indiqué  que la Jeunesse du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) est ahurie de la sortie médiatique de ces jeunes à la solde du pouvoir.

Même son de cloche chez Jean Eklou, le président de la Jeunesse de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) qui intervenait  au nom des structures des jeunes de la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise  a eu à souligner  que les « jeunes conscients » en question ne sont connus d’aucune structure du regroupement de l’opposition.

« Si une telle association existait, ces jeunes devaient approcher les structures des jeunes que nous sommes au niveau de la coalition », a indiqué M. Eklou à l’époque.
Le sujet continue par cristalliser les attentions depuis que ce mouvement a entamé en mars dernier une tournée nationale de sensibilisation sur la  non-violence. 

A la dernière conférence de presse de l’opposition, le regroupement de l’opposition a apporté de l’eau aux moulins de MM. Kondo et Eklou.

Selon lui, le MJCO n’est qu’une pure invention du pouvoir de Faure Gnassingbé pour créer de la zizanie au sein de l’opinion et par ricochet préparer la voie aux fraudes électorales. 

« Ces jeunes, nous ne le connaissons pas. Tout cela n’est que le résultat des manœuvres sordides du pouvoir pour essayer de créer la zizanie », a fait remarquer Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice du CAP 2015.  

Plus pointu, a été Jean Kissi, le Secrétaire national du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR). Il souligne que les jeunes de l’opposition sont par essence pacifiques.

« Nos jeunes n’ont pas besoin d’être sensibilisés à la non-violence. Ils sont déjà pacifiques. Que ces jeunes qui se réclament de l’opposition aillent sensibiliser les miliciens de leur partir, UNIR », a-t-il martelé.

Et le Mouvement en question poursuit allégrement sa tournée nationale. Après Tsévié, il est annoncé dans les semaines à venir au grand nord où il sensibilisera la jeunesse aux valeurs civiques et citoyennes.

Edem KOAMI 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire