LE CALCUL DES INDICES DE PRIX A LA CONSOMMATION DANS LES ESPACES DE LA CEDEAO ET L’UEMOA S’HARMONISE A LOMÉ


Il s’est ouvert lundi à Lomé, un atelier d’évaluation de l’état d’avancement du dispositif et des outils de traitement de l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC) dans la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Organisé du 16 au 20 avril,  par l'Observatoire Économique et Statistique d'Afrique Subsaharienne (AFRISTAT) en collaboration avec la Banque Africaine de Développement (BAD), la Commission de la CEDEAO et l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques et Démographiques (INSEED) , cet atelier des experts prix sur l’IHPC et l’intégration du PCI-IPC sera consacré à l’uniformisation des nomenclatures dans les calculs des indices de prix à la consommation dans les espaces CEDEAO et UEMOA. 

Pendant 5 jours, les participants dudit atelier auront à établir un état des lieux sur les pratiques dans chaque État concernant les méthodologies, les nomenclatures et les manuels de mise en œuvre, et les outils de traitement existants exposés théoriques et pratiques sur les IHPC et la compilation des PPA.

Pour Sileté Pascal Adogli, le représentant d’AFRISTAT, la rencontre de Lomé set l’occasion pour les 40 experts participants de l’atelier de se mettre d’accord sur le procédé de calculs des indices de prix. 

 « Cet atelier va permettre un renforcement des capacités des experts des pays membres de la CEDEAO qui partagent en commun la zone économique sur les IHPC. On voudrait en définitif qu’on ait un indicateur au mode de calcul pour l’ensemble des pays que ce soit de l’UEMOA et la CEDEAO, de façon harmonisée », a-t-il déclaré.

Au terme de l’atelier, les participants seront amenés à identifier les points communs et les points de divergence dans les différentes méthodologies aussi bien des États que des regroupements économiques régionales, d'identifier les différents outils ou logiciels de traitement des informations dans la sous-région, d'évaluer leur impact sur l’intégration IPC-IHPC, de renforcer les capacités sur les IHPC ainsi que sur l’élaboration et le calcul des PPA, de traiter les dispositions et conditions pratiques diverses pour la mise en œuvre d’un IHPC et l’intégration du PCI et de l’IPC (Indice des Prix à la Consommation) dans la sous-région CEDEAO et  de formuler des recommandations pour l’intégration IPC/PCI dans toutes les sous régions représentées.

Prenant la parole au nom du directeur général de l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques et Démographiques (INSEED), Bandjé Atcharé a souligné que les similitudes entre le PCI et l’IHPC indiquent que l’intégration des deux opérations statistiques est possible pour le volet sur les prix à la consommation des ménages.

« Les pays devraient bénéficier de cette intégration pour réduire les couts des activités de ces deux opérations statistiques et permettre que le calcul des PPA devienne un exercice annuel selon les recommandations internationales » a-t-il souhaité.

Edmond VIDZRO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire