LE CNJ INSTALLE LE CLUB CIVIQUE DU CEG DE KPODJI À KPALIMÉ


Inculquer la notion de citoyenneté aux togolais dès le bas âge a été et reste une préoccupation majeure pour le gouvernement togolais qui a opté pour l'éducation civique dans les enseignements primaire et secondaire. Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ), en vue d'apporter sa contribution à cette politique du gouvernement a, en collaboration avec le ministère en charge des enseignements primaire et secondaire, initié le programme de renforcement de l’éducation citoyenne auprès des jeunes. Ce programme après sa première phase couronnée de succès, connait une seconde étape qui  a permis d’installer vendredi au CEG de Kpodji, le Club Civique de Kpalimé.

Initié par le CNJ avec l'appui de la Fondation Hans Seidel (FHS), le projet vise principalement le renforcement de l’esprit civique et citoyen des jeunes scolaires et la contribution au renforcement de la cohésion sociale.

Entre autre, le programme vise également à favoriser le développement d’une citoyenneté active au sein des écoles et communautés. Le programme se veut aussi un cadre de déclinaison d’initiatives citoyennes en milieu scolaire.

Pour Alves Koutob-Naoto, chargé à la communication et à l’information du CNJ, ce projet est l’apport du CNJ à la culture des valeurs citoyennes au Togo.

« Le CNJ et ses partenaires, en initiant ce programme espèrent voir la jeunesse scolaire faire preuve de citoyenneté et promouvoir ses principes » a-t-il déclaré.

Ce programme qui  a été lancé en mars 2013 et réalisé dans les localités d'Atakpamé, Sokodé, Dapaong et Lomé touchera cette année trois différents établissements scolaires des villes d'Aného, de Tsévié et de Kpalimé et va concerner  10 000 élèves.
   
Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire