LE CNJ-TOGO RAPPELLE AUX ASSOCIATIONS MEMBRES LE CARACTÈRE APOLITIQUE DE L’INSTITUTION


En conférence de presse mardi à Lomé, le Conseil National de la Jeunesse du Togo (CNJ-Togo) a fait une mise au point concernant le caractère apolitique des associations et organisations des jeunes membres dudit conseil. Aussi, le CNJ a lancé un appel à l’ensemble de  la jeunesse togolaise à faire preuve de responsabilité et à adopter des comportements civiques notamment le respect des institutions de l’État et des textes qui régissent son fonctionnement.

En effet, cette conférence de presse a été l’occasion pour le CNJ de rappeler à l’ordre l‘association MI SI TE, de la disposition relative au statut apolitique des organisations de jeunes, membres, affiliées ou sympathisants du CNJ-Togo.

Pour le CNJ-Togo, en recommandant dimanche dernier, comme solution à la crise togolaise, la dissolution de toutes les institutions de la République et la démission du chef de l’État, l‘association MI SI TE violait la disposition apolitique du CNJ.

Ces déclarations venant d’une organisation de jeunes, estiment Régis Batchassi, le président du CNJ et ses collaborateurs, peuvent écorner l’image des jeunes, surtout qu’il s’agit de questions politiques sensibles.

« Ces déclarations sont caractéristiques d’un déraillement et d’un non-respect de la disposition relative au statut apolitique des organisations de jeunes » a-t-il indiqué, avant de poursuivre que « ceci est valable pour toutes les organisations de jeunes affiliées au conseil et qui pourraient opter pour une réaction similaire ».

Sur la question de la crise sociopolitique, le CNJ-Togo a réitéré sa foi au dialogue et a encouragé les parties prenantes à œuvrer dans le sens de la conciliation des opinions, de l’intérêt général, de la paix et de la stabilité sociopolitique.

Edmond VIDZRO
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire