Tél:+228 92 42 51 78
latest

POLITIQUE

POLITIQUE/block-3

DIPLOMATIE

DIPLOMATIE/block-4

SOCIETE

SOCIETE/block-5

SPORT

SPORTS/block-3

SANTE

SANTE/block-3

AGRICULTURE

AGRICULTURE/block-1

CULTURE

EDUCATION/block-4

ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT/block-6

EDUCATION

EDUCATION/block-4

INTERVIEW

INTERVIEW/block-5

GAPOLA VOUS PROPOSE

16 mai 2022

Ségbé Kpodzi et Zanvi : 19ha 20ca de lots de terrain divisent les collectivités Kpata et Boglo

Woto Koffi Kpata


La collectivité Kpata de Ségbé Zanvi de la commune Sagbado monte au créneau contre la collectivité Boglo. Dans le litige foncier qui les oppose, les Kpata accusent les Boglo de violer la tierce opposition de l’arrêt N°371 du 03 juin 2021, et appellent les autorités judiciaires pour un suivi du dossier foncier de Ségbé Zanvi et Ségbé Kpodzi.

Face à la presse samedi 13 mai 2022, la collectivité Kpata composée des familles Kpata, Katawa et Dayibo de Ségbé appelle au respect de la tierce opposition de l’arrêt N°371 du 03 juin 2021, portant sur 19ha 20ca.

« Le jugement prononcé n’est pas accepté par notre collectivité. Et nous avions demandé et obtenu une tierce opposition de l’arrêt. Mais des personnes en complicité avec la collectivité Boglo, défient la justice », a expliqué Woto Koffi Kpata, mandataire de la collectivité Kpata.

Selon les Kpata, les Boglo violent la tierce opposition de l’arrêt avec la complicité d’un démarcheur et un avocat qui s’étaient auparavant portés volontaires à les défendre avant de rallier le camp des Boglo.

A ces deux s’ajouteraient un magistrat a qui les Boglo ont offert quatre (4) lots de terrain dont deux lots à Zanvi et les deux autres à Kpodzi afin de les aider à tordre le coup de la décision de justice.

« D’après nos investigations, il ressort avec preuve que nos adversaires ont fait don de terrain a ce magistrat, pour que celui-ci puisse influencer négativement ses collègues en charge du dossier, afin que le verdict de l’affaire soit prononcé contre notre collectivité », a déclaré M. Kpata. 

Et face au forcing en cours, la collectivité Kpata en appelle aux autorités de justice à faire respecter la tierce opposition de l’arrêt.

« Nous prions le Chef de l’Etat d’agir pour que la paix règne entre nos deux collectivités. Nous les Kpata, nous sommes adeptes de la paix et croyons toujours à la justice. Nous ne voulons pas continuer par subir l’injustice », a lancé M. Kpata.

Rappelons que l’affaire a été portée devant la justice par les collectivités Katawa et Dayibo puisque l’arrêt N°371 du 03 juin 2021, qui instaurait un nouveau partage du domaine les excluait.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

15 mai 2022

Yoto 2 : Deux nouveaux bâtiments scolaires à l’EEP Hekpoe groupe A



L’EPP Hekpoe groupe A de la commune de Ahépé, dans la préfecture de Yoto, a deux nouveaux bâtiments scolaires. Don de l’association Amour Sans Frontière (ASF), de la diaspora de Hekpoe avec la participation communautaire, les nouvelles salles de classe ont été réceptionnées samedi 14 mai 2022, par l’exécutif de Yoto 2.

En effet, l’éducation scolaire est une priorité dans la commune Yoto 2. Cette priorité partagée par la diaspora de Hekpoe, l’a amené à se mobiliser avec l’ASF pour construire lesdits bâtiments.

Ainsi, depuis samedi, deux bâtiments réglementaires de 3 classes chacun a été mis à disposition de l’EPP Hekpoe groupe A.

« Nous sommes très ravis de réceptionner ces deux bâtiments scolaires que l’ONG Amour Sans Frontière et la diaspora de Hekpoe à bien voulu mettre à disposition des élèves avec la contribution de la communauté. Nous attendons que les élèves et enseignants en prennent soin. Vu que le cadre a été amélioré, nous invitons les enseignants à également améliorer la formation des élèves », a lancé Sylvestre Adjra, maire de Yoto 2.

Selon Kokou Kounté, chef d’Inspection Bas-Mono, Yoto ouest et est, le geste de la diapora de Hekpoe répond à l’appel de février 2020, de Faure Gnassingbé.

« Je dis un sincère merci à la diaspora qui a répondu favorablement à l’appel du chef de l’Etat, qui en février 2020, appelait les cadres à mettre la main à la pâte pour que nous ayons des bâtiments scolaires sans risques », a-t-il déclaré.

Pourquoi la Commune de Ahépé ?

Pour Charles Lagrange, président de l’association Amour Sans Frontière, le choix de la commune d’Ahépé n’est pas fortuit.

« On a choisi Hekpoe parce qu’ici nous avons trouvé une motivation particulière qui est celle de la diaspora. Depuis qu’on a commencé nos actions, c’est la première fois qu’on a une telle mobilisation en termes de capital. Nous avons choisi de construire des bâtiments scolaires parce que l’éducation scolaire occupe une place de choix dans nos activités », a-t-il expliqué.

Tout en remerciant les donateurs pour les nouvelles salles de classe, les élèves de l’EPP Hekpoe groupe A, leurs ont promis d’être les meilleurs de la préfecture.

« Nous remercions l’association et tous ceux qui ont participé à la réalisation des travaux. Nous leur permettrons de bien travailler pour être parmi les meilleurs élèves de la commune voir de la préfecture », se sont-ils engagés.

Créée depuis 1972, l’association Amour Sans Frontière intervient dans plusieurs pays dans le monde. Au Togo, l’inauguration des bâtiments scolaires de Hekpoe porte à 42, le nombre des salles de classe construites par l'ASF.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

Togo : L’UITA forme au Management de la sécurité et santé au travail



L’Union Internationale des Travailleurs et Travailleuses de l’Alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie-Restauration, Catering, du Tabac et des Branches Connexes (UITA-Togo) tient à la sécurité et santé des travailleurs et travailleuses. Samedi 14 mai 2022, la Coordination nationale a tenu une formation de ses membres et affiliés sur le mangement de la sécurité et santé au travail dans le secteur agroalimentaire et informel.

Placée sous le thème : « Quelle approche du Management de la Sécurité et Santé au Travail dans les entreprises du secteur agroalimentaire et dans celles du secteur informel ? », la formation vise à renforcer les capacités des membres et affiliés de l’UITA-Togo sur les questions de sécurité et santé au travail.

« Les risques que nous côtoyons chaque jour au travail diffèrent selon que nous opérons dans le secteur formel ou dans le secteur informel. L’année dernière, nous avons tenu une formation des maraichers sur l’évaluation des risques sur les lieux de travail suivie d’une visite de leurs lieux de travail… La formation de ce jour, vient non seulement permettre de compléter les acquis, mais permettre de bien évaluer les risques dans les entreprises tant du secteur formel que du secteur informel », a indiqué Yawovi Bissiliou Alawoe, coordonnateur des Projets UITA-Togo.

Pour Emilie Viho, coordonnatrice Projet-Femme UITA-Togo, la formation permettra particulièrement aux travailleurs des entreprises du secteur agroalimentaire et du secteur informel, de mieux se prémunir des risques.



Pourquoi le Management de la Sécurité et Santé au Travail ?

Selon Komlan Akossou, psychologue du travail, on donne plus d’importance à la production alimentaire qu’au capital humain.

« A travers la formation, il sera question de changer le paradigme pour assurer le bien-être de ceux qui produisent. Quand on est en bonne santé, on produit mieux et de meilleure qualité. Dans le secteur formel, l’Etat a pris des dispositions pour obliger l’employeur à s’occuper de la sécurité et santé au travail. Malheureusement, dans l’informel, cette responsabilité revient aux acteurs parce qu’ils sont leur propre employeur », a-t-il indiqué.

A terme, la formation permettra d’outiller les parties prenantes sur les risques spécifiques dans l’industrie agroalimentaire formelle et dans le secteur agroalimentaire informel. Egalement, un accent sera mis sur l’approche à adopter pour s’assurer sa propre sécurité santé au travail dans l’informel.

Rappelons que la formation fait suite à celle du 23 avril 2022 qui a permis de former les membres et affilés de l’Union, sur l’évaluation des Comités Sécurité et Santé au Travail (CSST).

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

MenEngage Togo partage ses valeurs avec ses membres



MenEngage Togo travaille sur la masculinité positive, normes et relations de genre plus équitables. Jeudi 12 mai 2022, il a renforcé la capacité de ses organisations membres en redevabilité et sur les thématiques de MATI (MenEngage Africa Training Initiative). Objectif, promouvoir une meilleure gestion et croissance du réseau.

Avec le financement de l’Agence Suédoise de Développement International (ASDI) et l’appui Sonke Gender & Justice en Afrique du Sud et IAMANEH Suisse, la formation intervient dans le cadre de la mise en œuvre du projet : « Accountability to Achieve the Sustainable Development Goals : A Human Rights and Gender Justice Agenda for MenEngage ».

En effet, le projet dénommé : « Masculinité positive, normes et relations de genre plus équitables » mis en œuvre par MenEngage Togo vise une meilleure contribution de la gent masculine à l’équité genre.

Ainsi, la formation ouverte à l’intention des organisations membres du réseau les outillera sur la redevabilité comme base de collaboration.

« Nous nous disons que MenEngage Togo est un jeune réseau qui doit travailler autrement et faire en sorte que les membres comprennent qu’ils ont des obligations vis-à-vis du réseau international et africain », a rappelé Michèle Agueh, présidente du Comité directeur de MenEngage Togo.

Aussi, la formation permettra aux acteurs de connaitre les contours et les principes de la redevabilité selon MenEngage, de maitriser les textes de fonctionnement du réseau, et les thématiques de MATI 2022.

« Cette formation est importante surtout si nous sommes appelés à travailler ensemble en tant que membre de la société civile réuni en réseau MenEngage. Il faut vraiment que les membres du réseau comprennent leur engagement, soient conscients des actions qu’ils veulent ensemble pour que chacun puisse travailler en toute responsabilité et donner le meilleur de lui-même », a précisé Dovi Emmanuel Tomety, coordonnateur de Programme à AFAD, l’ONG qui assure le secrétariat de MenEngage Togo.

Pour Adolphe Galley, coordinateur MenEngage Togo, la redevabilité est d’une importance capitale dans le fonctionnement du réseau.

« Pour nous au niveau de MenEngage Togo tout comme pour ceux qui travaillent dans le domaine du genre particulièrement qui engage les hommes et garçons pour ce travail transformateur genre, il est nécessaire de faire usage de la redevabilité parce qu’il ne faut pas oublier qu’il y a les pionniers de cette lutte pour la défense des droits des femmes et des filles qui ont commencé ce travail avant nous », a-t-il indiqué.

Réseau composé d’organisations de la société civile œuvrant dans le domaine de développement dont la justice du genre et autres, MenEngage Togo fait partie des Alliances MenEngage Afrique qui regroupe les réseaux de diverses régions de l’Afrique.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

 

13 mai 2022

Attaque de Kpékpakandi : Le PPI exige des explications du gouvernement

Abel Hèzou-Wiyao Badassé


Le Parti du Peuple et de l’Intégrité (PPI) condamne l’attaque terroriste du poste opérationnel avancé de Kpékpakandi à Koundjoaré dans laquelle 8 Forces de défenses et de sécurité (FDS) togolaises ont trouvé la mort. Présentant ses condoléances aux familles éplorées, le PPI exige des explications sur les circonstances de ladite attaque terroriste contre le Togo.

Dans la nuit de mardi 10 mai à mercredi 11 mai 2022, des terroristes ont attaqué la position des FDS dans le canton de Koundjoaré dans la préfecture de Kpendjal et tués huit (8) soldats et blessé treize (13) autres dans les rangs des Forces Armées Togolaises (FAT).

Selon Abel Hèzou-Wiyao Badassé, secrétaire général du PPI, les auteurs de cet acte criminel ne méritent aucun pardon.

« Le PPI condamne avec fermeté cette attaque lâche et barbare et rappelle aux auteurs que toutes les ressources seront mises à contribution pour les arrêter et les traduire en justice », a-t-il indiqué.

Dans un communiqué, le parti demande à l’Assemblée nationale d’interpeller les ministres concernés par ladite attaque pour des explications.  

Par ailleurs, le PPI invite le gouvernement à prendre toutes les dispositions afin que les familles des victimes bénéficient d’une prise en charge adéquate et appelle à l’union sacrée contre le terrorisme qui menace la paix et la sécurité internationale.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

Attaque de Kpékpakandi : Le PPI exige des explications au gouvernement

Le Parti du Peuple et de l’Intégrité (PPI) condamne l’attaque terroriste du poste opérationnel avancé de Kpékpakandi à Koundjoaré dans laquelle 8 Forces de défenses et de sécurité (FDS) togolaises ont trouvé la mort. Présentant ses condoléances aux familles éplorées, le PPI exige des explications sur les circonstances de ladite attaque terroriste contre le Togo.

Dans la nuit de mardi 10 mai à mercredi 11 mai 2022, des terroristes ont attaqué la position des FDS dans le canton de Koundjoaré dans la préfecture de Kpendjal et tués huit (8) soldats et blessé treize (13) autres dans les rangs des Forces Armées Togolaises (FAT).

Selon Abel Hèzou-Wiyao Badassé, secrétaire général du PPI, les auteurs de cet acte criminel ne méritent aucun pardon.

« Le PPI condamne avec fermeté cette attaque lâche et barbare et rappelle aux auteurs que toutes les ressources seront mises à contribution pour les arrêter et les traduire en justice », a-t-il indiqué.

Dans un communiqué, le parti demande à l’Assemblée nationale d’interpeller les ministres concernés par ladite attaque de d’expliquer afin de permettre au pays à faire face au terrorisme avec plus d’efficacité.  

Par ailleurs, le PPI invite le gouvernement à prendre toutes les dispositions afin que les familles des victimes bénéficient d’une prise en charge adéquate et appelle à l’union sacrée contre le terrorisme qui menace la paix et la sécurité internationale.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

Togo : MJPP et CONACEE unis pour la formation des leaders de paix

Johaness Makouvia


Le Mouvement des Jeunes pour la Promotion de la Paix (MJPP) forme les leaders togolais promoteurs de paix. En collaboration avec le CONACCE Chaplains Global Corp, il a tenu jeudi 12 mai 2022 à Lomé, une rencontre avec des leaders promoteurs de paix. Objectif, renforcer leurs compétences en médiation de paix.

Placée sous le thème : « Devenez un médiateur de paix au Togo », la rencontre a permis de renforcer la capacité des promoteurs de paix afin de les rendre plus efficace.

Selon Johaness Makouvia, président du MJPP, l’initiative fait partie de la collaboration avec le CONACEE Chaplains Global Corp.

« Le CONACEE est le premier organe accrédité de l’ECOSOC des Nations Unies. Nous avons voulu partager leurs expériences avec tous les leaders du Togo. A travers cette rencontre, il est question de former les leaders promoteurs de la paix du Togo afin qu’ils réussissent leurs missions », a-t-il déclaré.

A en croire Kamdem Dieunedort, commandant Afrique de l’ouest du CONACEE, la rencontre est une opportunité pour transmettre les données nécessaires aux jeunes leaders de paix.

« Le Togo a une réputation légendaire de paix en Afrique de l’ouest, qui permet de former des aumôniers et juge de paix pour la gestion des conflits.  Nous avons décidé de travailler avec le MJPP en ce sens parce qu’il fait un travail remarquable sur le terrain. Notre objectif est de nous joindre à eux pour former 200 Togolais médiateurs de paix », a-t-il indiqué avant d’ajouter : « Nous avons interpellé les participants sur l’importance de la paix. Nous avons prix soins de leur rappeler que la paix n’est pas un vain mot et ne doit ni être la propriété des gouvernants ».

Aussi, l’invitation a été lancée à chaque participant de travailler pour que la paix personnelle et intercommunautaire soit une réalité au Togo.

Notons que du 23 mai au 04 juin 2022, devra se tenir à Lomé, une grande formation des aumôniers et juges de paix. Une formation, qui offrira entre autres, l’opportunité d’accréditation dans le domaine et d’une collaboration avec les autorités nationales.

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.