Tél:+228 92 42 51 78
latest

POLITIQUE

POLITIQUE/block-3

DIPLOMATIE

DIPLOMATIE/block-4

SOCIETE

SOCIETE/block-5

SPORT

SPORTS/block-3

SANTE

SANTE/block-3

AGRICULTURE

AGRICULTURE/block-1

CULTURE

EDUCATION/block-4

ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT/block-6

EDUCATION

EDUCATION/block-4

INTERVIEW

INTERVIEW/block-5

GAPOLA VOUS PROPOSE

2 déc. 2020

Togo : AIMES-AFRIQUE dresse de nouveaux remparts contre le VIH/Sida

AIMES-AFRIQUE à travers le Club de l'Université de Kara reste au front pour la lutte contre la propagation du VIH/Sida au Togo. L'ONG a démarré mardi, une Campagne de sensibilisation contre la maladie en lien avec la Journée du 1er décembre. Les activités se déroulent dans la préfecture de Kozah, à 420 km de Lomé.

 

En effet, la campagne d'AIMES-AFRIQUE qui est placée sous le thème : "Tous solidaires et responsables, ensemble avec le Club AIMES-AFRIQUE de l'Université de Kara, disons stop au VIH/Sida" est organisée à l’occasion de la Journée mondiale du Sida du 1er décembre 2020, pour soutenir les personnes vivant avec le VIH/Sida.

 

L'activité du premier jour a eu lieu au lycée Atchangbadè. Elle a consisté essentiellement à sensibiliser les élèves, faire des tests de dépistages volontaires et des jeux de questions-réponses dotés de prix pour tester les connaissances des élèves sur le VIH/Sida.

 

Sur 52 personnes testées à la maladie aucune n'a été déclarée positive.

 

Notons que le Club AIMES-AFRIQUE de l’Université de Kara qui a initié cette Campagne de sensibilisation entend la poursuivre dans d'autres localités de la préfecture de la Kozah en vue de soutenir les efforts du Gouvernement togolais dans la lutte contre le VIH/Sida

 

Thierry AFFANOUKOE

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   

 

1 déc. 2020

Togo : Dr Kodom perd un de ses valeureux collaborateurs




AIMES-AFRIQUE est en deuil. L’ONG de Dr Michel Kodom a perdu dimanche 29 novembre 2020, un de ses valeureux collaborateurs en la personne de Fanuel Amenunya. Jusqu’ici Secrétaire Administratif de l’organisation. Il a tiré sa révérence à l’âge de 27 ans, à la suite d’une courte maladie.


Associé de Dr Michel Kodom depuis 6 ans (Janvier 2015 à Novembre 2020), Fanuel Amenunya, est selon le Président de l’Organisation, «un collaborateur pétri de talents, dynamique, engagé, très jeune mais pragmatique ».


Ayant très tôt  épousé la noble vision de l’Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et de la Santé en Afrique (AIMES-AFRIQUE), qui est d’assurer un bien-être aux populations, surtout les plus défavorisées, Fanuel, s’est engagé comme un modèle pour beaucoup de jeunes, à travers son travail bien fait. En récompense à son dévouement, il lui a été décerné en janvier 2020, le Prix du Meilleur personnel de l’ONG.


Ainsi, en hommage aux services rendus à l’ONG AIMES-AFRIQUE, Dr Michel Kodom annonce que le nouveau studio de la télévision Sos Docteur TV en construction, sera appelé «Studio Fanuel Amenunya». Une manière d’immortaliser la mémoire du disparu.


Par ailleurs, le Président de l’ONG a présenté ses sincères condoléances à la famille éplorée.


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   

Togo : Reprise des contrôles d’agrément et de la qualité de l’eau commercialisée

Tiem Bolidja


Au Togo, la production et la commercialisation de l’eau par les réseaux privés sont soumises à l’obtention préalable d’un agrément du Ministère de l’Eau et de l’hydraulique villageoise. Et dès 15 décembre 2020, le Comité interministériel de contrôle de la production et de l’exploitation des eaux minérales et de sources reprend ses activités sur l’ensemble du territoire national. Objectif, s’assurer de la potabilité de toutes les eaux destinées à la consommation humaine.


Après avis du Comité interministériel de contrôle de la production et de l’exploitation des eaux minérales et des sources, Tiem Bolidja, Ministre de l’Eau et de l’hydraulique villageoise a décidé de reprendre le contrôle sur le terrain des unités de production d’eau que consomment les Togolais.


A cet effet, M. Bolidja informe les producteurs des eaux en sachets et en bouteille que le Comité interministériel de contrôle reprendra à partir du 15 décembre, ses activités sur toute l’étendue du territoire national.


Dans la logique, le Ministre invite toute la population et les producteurs d’eau en particulier, à œuvrer pour le bon déroulement de ces activités en droite ligne avec l’amélioration durable des conditions de vie des populations.


@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.    

Tentative de déstabilisation : La CPP appelle au dialogue et à la libération des détenus

Adrien Béléki Akouété

 

Suite à l’arrestation de Brigitte Adjamagbo-Johnson et de Djossou Yaovi Dodzi Gerard, la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP), qui dénonce toute exaction et violence, appelle au dialogue et à la  libération des deux détenus.

 

Les réactions se succèdent après l’arrestation des deux (2) Responsables de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK). Et la dernière en date est celle de la  CPP.

 

Dans un communiqué, le parti d’Adrien Béléki Akouété, dénonce toute exaction et violence ainsi que toute brutalité quelle qu’en soit sa provenance.

 

Par ailleurs, le parti qui prône la quiétude et la concorde, appelle les acteurs politiques à poser des actes qui puissent aller dans le sens.

 

Pour cela, « il en appelle à la libération de Madame Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson et de Gérard Yaovi Dodzi Dzossou ». Par la même occasion, la CPP lance un fort appel à l’apaisement et au dialogue  entre tous les acteurs.

 

Mieux, le parti qui constate que la situation qui prévaut interpelle bien tous les acteurs au haut point plus que le passé, exhorte une fois encore la classe politique à opter pour une solution faite de concertation, de négociation, de dialogue et de compréhension.

 

Rappelons que Brigitte Adjamagbo-Johnson et Gerard Yaovi Dodzi Dzossou, les deux (2) interpellés, sont accusé par le procureur Essolisam Poyodi, de préparer une tentative de déstabilisation des institutions de la République.

   

@gapola

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.   

 

INAM : Une nouvelle liste de médicaments remboursables par l’assurance maladie rentre en vigueur

À partir de ce 1er décembre 2020, une nouvelle liste de médicaments remboursables par l’assurance maladie rentre en vigueur au Togo. Cette nouvelle liste qui vient en remplacement de l’ancienne datant de juin 2015, tient compte de trois (3) objectifs que sont la qualité des soins, le remboursement optimal des dépenses des assurés et la garantie de l’équilibre du régime.

 

Le marché des médicaments étant en perpétuelle évolution, l’État togolais a choisi d’émettre une nouvelle liste de médicaments remboursables pour assurer la satisfaction des bénéficiaires.

 

L’assuré au centre de l’initiative

 

En effet, la nouvelle liste qui vient substituer l’ancienne met au centre le bénéficiaire en tenant compte des médicaments les plus prescrits aux populations, les plus efficaces qui répondent à leurs besoins sanitaires et les plus accessibles financièrement.

 

Au-delà, la nouvelle liste en substitution de l’ancienne, fixe un prix référentiel de remboursement commun pour les médicaments ayant la même composition, la même forme, le même dosage.

 

Selon les Responsables de l’INAM, le besoin de remplacer l’ancienne liste s’impose dans la mesure où le marché de médicaments et les besoins en soins de santé sont en perpétuelle évolution.

 

Pour ce faire, la nouvelle liste élaborée par l’Etat, a bénéficié de l’appui de l’INAM, des professionnels du domaine de la santé avec des compétences pluridisciplinaires et l’appui des experts en médicaments de l’Union Européenne (UE).

 

Tirer le maximum d’avantages de cette liste

 

Dans le but de mieux accompagner les assurés, l’INAM conseille les personnes couvertes par l’assurance maladie de toujours demander aux soignants, la prescription des médicaments efficaces et dont le prix est proche du prix référentiel fixé.

 

Au-delà, il est également vivement conseillé aux pharmaciens si le médicament prescrit ne se retrouve pas en pharmacie, de le substituer par un autre médicament équivalant et à coût réduit.

 

Quant aux prescripteurs, il est conseillé de prescrire aux patients les médicaments dont les prix référentiels sont plus proches du prix de vente en pharmacie.

 

Selon les Responsables de l’INAM, « la nouvelle liste est bien élaborée et permet de satisfaire tout le monde ». Pour ce faire, toutes les parties prenantes sont donc invitées à jouer leur rôle.

 

En ce qui concerne l’INAM, il est appelé à jouer le rôle de suivi afin de détecter tous les dysfonctionnements et d’en proposer des solutions. Aux grossistes privés et à la Centrale d’achat des médicaments génériques, ils sont invités à s’approprier la nouvelle liste par une bonne connaissance.

 

Concernant les pharmaciens, leur rôle se doit d’assurer la disponibilité continue des médicaments de la liste dans leurs officines. Dans le cas contraire, substituer les médicaments non disponibles par ceux dont les prix de base de remboursement équivalent aux prix référentiels.

 

Caleb AKPONOU

E-Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.