Tél:+228 92 42 51 78
latest

POLITIQUE

POLITIQUE/block-3

DIPLOMATIE

DIPLOMATIE/block-4

SOCIETE

SOCIETE/block-5

SPORT

SPORTS/block-3

SANTE

SANTE/block-3

AGRICULTURE

AGRICULTURE/block-1

CULTURE

EDUCATION/block-4

ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT/block-6

EDUCATION

EDUCATION/block-4

INTERVIEW

INTERVIEW/block-5

GAPOLA VOUS PROPOSE

31 mai 2020

Journée de l’arbre : L’AIDEC fait don de plants à la Maison des Jeunes d’Amadahomé


En prélude à la journée de l’arbre qui sera commémorée le 1er juin sur l’ensemble du territoire national, l’Association Interculturelle pour le Développement et l’Eco-citoyenneté (AIDEC), a procédé le dimanche 31 mai 2020, à une remise de plants à la Maison des Jeunes d’Amadahomé à Lomé.

La plus petite graine produit le plus grand arbre a-t-on l’habitude de dire.

Dans cette logique et pour acter son accompagnement à la célébration de la Journée nationale de l’arbre qui se tient le 1er juin, l’AIDEC a procédé dimanche, à une remise de plants de cacaoyers, à la Maison des Jeunes d’Amadahomé.

Un don réceptionné à l’occasion, par Dzanyi Yaovi Sédina, CVD-Amadahomé en présence de Sessi Sefiamenou Yao, Directeur de la Maison des Jeunes et Togbui Awala, Chef quartier Avenou-Batomé.


Un engagement à promouvoir l’environnement

Pour Jules Azanlédji, Président de l’AIDEC également Conseiller municipal dans le Golfe 5, l’initiative qui intervient à la veille de la commémoration du 1er juin, vient acter l’engagement et la participation de l’Association dans la promotion de l’environnement.

Et comme vous le savez : « nous sommes une association interculturelle et humanitaire qui intervenons au niveau national comme international, dans beaucoup de domaines y compris l’environnement. Notre objectif à travers ce geste, est de promouvoir ce secteur vital  pour la communauté», a-t-il déclaré.

Abordant dans le même sens, Tindani Tiébini, le Secrétaire Général de l’AIDEC, note que la démarche a pour objectif de soutenir toutes initiatives allant dans le sens de la promotion de l’environnement. 

Mieux, le don de plants de cacaoyers se révèle symbolique, « parce que l’agriculture c’est le moteur de développement de notre pays et emploie plus de 60% de la population».





Un geste fort louable

Pour Dzanyi Yaovi Sédina,  Président CVD Amadahomé,  ce don du président de l’AIDEC à l’endroit d’Amadahomé, se veut une initiative bénite parce que coïncidant avec une fête religieuse (La Pentecôte) ou tout le monde implore la bénédiction de Dieu.

« Nous sommes très contents de recevoir ces plants dans notre village, plus précisément au centre des jeunes parce qu’il s’agit des plants recherchés, que nous ne pouvons pas mettre le long des voies».
  
Faisant d’une pierre deux coups, le président du CVD-Amadahomé, après avoir témoigné sa gratitude au Président de l’AIDEC,  a lancé un appel donc à prendre soins des plants pour avoir l’effet escompté.

« Je remercie le Président de l’AIDEC pour avoir pensé à notre communauté et fait marqué la journée de l’arbre. Nous invitons donc à l'entretien des plants pour que ça puisse profiter aux apprenants et tous ceux qui visitent ce centre », a-t-il  indiqué.


Caleb AKPONOU

Togo : Un braquage fait un mort, un blessé, plusieurs armes et munitions saisies


Un braquage soldé par la mort d’un malfrat et la saisie de plusieurs armes et munitions par la gendarmerie, est intervenu dans la nuit de samedi 30 mai à Cinkassé, localité située à 630 Km de Lomé. Il s’agit notamment de deux (2) malfrats ayant tenté deux jours plus tôt, de braquer sans succès, un El Hadj et qui sont revenus à la charge. Mais malheureusement, la seconde tentative ne sera non plus la bonne, puisqu’ils devront affronter sur place, les éléments de la gendarmerie. 
Recherchés par la gendarmerie depuis quelques temps, deux malfrats qui deux jours plus tôt ont tenté de braquer à Cinkassé, un El Hadj portant une importante somme d’argent, vont revenir à la charge le samedi 30 mai, la veille de la pentecôte.
En pleine finition de leur plan d’attaque à l’Auberge la Tranquillité de ladite ville, pour passer à l’opération au moment opportun, les éléments de la gendarmerie vont faire irruption dans l’auberge aux alentours de 22 h.

Ces derniers appuyés par les forces de défense vont surprendre les deux malfrats armés jusqu’aux dents en pleine concertation.
Surpris, pris de peur et pour se frayer un passage pour la fuite, les deux brigands vont  donc ouvrir le feu sur les éléments de la gendarmerie qui à leur tour vont riposter tuant sur place un malfrat.

Mais malheureusement, les affrontements devront causer la blessure d’un personnel de l’auberge, qui sera plus tard déclaré hors danger par les médecins.
Toutefois, il est à rappeler que si les enquêtes se poursuivent pour mettre la main sur le second gangster en fuite, l’opération a tout de même permis de récupérer sur place, un fusil d’assaut  Kalachnikov AK47 avec un chargeur garni de 30 cartouches de 7,62 mm en plus d’un pistolet automatique (PA) avec un chargeur garni de 03 cartouches de 9 mm.
Caleb AKPONOU

Togo : Le gouvernement travaille à l’amélioration de l’accès à l’électricité


Le Togo engagé dans l’atteinte des ODD, s’est aussi donné pour mission, d’accroître l’accès des populations à l’électricité. Ainsi pour les années à venir, le pays met le cap sur la construction de six (6) centrales électriques, qui devront faciliter un accès qualitatif et à coût abordable à l’électricité.
 
Lentement mais surement, le Togo est en  train d’améliorer l’accès de ses populations à l’électricité.

Ainsi le pays qui compte en faire davantage, met le cap sur la construction dans les prochaines années, de six centrales électriques qui devront non seulement assurer l’accès des populations, mais aussi réduire la dépendance énergétique.
C’est le cas du projet de la Centrale Kékéli, qui sera mis en service au premier semestre de l’année 2020. Un projet, qui devra à terme faciliter la construction de 06 unités de productions.

Dans les détails, il s’agira de 03 centrales solaires à Blitta, Sokodé et Awandjélo.
Des projets qui devront être mis en service à partir de 2021 en plus de trois autres centrales hydro-électriques prévues d’ici 2025.

Et déjà, les travaux de construction de la centrale de Blitta, d’une puissance de 30MW, financés à hauteur de  35 milliards FCFA, ont été lancés en février dernier.

Dans la foulée, l’on note aussi la signature de concession d’une autre centrale thermique dénommée, (Kekeli Efficient Power).

Cette dernière signature intervenue un peu plutôt  en 2018, permettra la réalisation d’une centrale de capacité de 65 MW, pour un coût global de 77 milliards FCFA.
Objectifs visés

En effet, les projets en cours, devront permettre dans l’ensemble, d’atteindre un taux d’électrification de 75% à l’horizon 2025, en ligne avec les ODD qui vise une couverture à 100% à l’horizon 2030.

Pêle-mêle, l’ensemble des projets cités plus hauts, viennent s’ajouter au CIZO, qui grâce à la distribution de Kits  solaires devra à terme toucher environ 300.000 personnes.

Mieux, d’autres projets à l’instar des chèques solaires de 2000 FCFA par foyer et  l’implantation de 120.000 lampadaires, permettent aussi de renforcer l’accès des populations à l’électricité.
 
Caleb AKPONOU