Tél:+228 92 42 51 78
latest

POLITIQUE

POLITIQUE/block-3

DIPLOMATIE

DIPLOMATIE/block-4

SOCIETE

SOCIETE/block-5

SPORT

SPORTS/block-3

SANTE

SANTE/block-3

AGRICULTURE

AGRICULTURE/block-1

CULTURE

EDUCATION/block-4

ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT/block-6

EDUCATION

EDUCATION/block-4

INTERVIEW

INTERVIEW/block-5

GAPOLA VOUS PROPOSE

22 févr. 2020

1er tour de la présidentielle : La FOSEP constate le calme


Après 5 heures de vote, tout se déroule dans le calme. C’est ce qu’indique un communiqué de la Force sécurité présidentielle 2020 (FOSEP 2020).
 
Selon le communiqué aucun incident n'est à signaler sur l'ensemble du territoire.

"Jusqu’à 10 heures 30 minutes, les opérations de vote se poursuivent dans le calme et la sérénité malgré la forte affluence constatée dans tous les CRV. Sur le plan sécuritaire, aucun incident n’est à signaler", souligne le communiqué.

En effet, la FOSEP déployée sur l’ensemble du territoire poursuit sa mission de
sécurisation du scrutin, des personnes et des biens jusqu'à ce jour de scrutin.

Dans le but de poursuivre et de réussir sa mission " la FOSEP compte sur le civisme et la collaboration de tous pour un aboutissement paisible du scrutin".

Pour rappel, ils sont au total 10.000 policiers et gendarmes déployés sur l'ensemble du territoire pour assurer la sécurité et maintenir l'ordre avant, pendant et après la présidentielle.

Esdras E.

Vote par les anciennes cartes d’électeur à Sokodé : Me Tchassona Traoré dénonce la complicité des présidents des BV


Quant à l'issue de la présidentielle de ce samedi 22 février 2020, dont il est candidat, Me Tchassona Traoré demeure sceptique pour des raisons d'irresponsabilité des présidents des bureaux de vote (BV) et de manque en quantité suffisante de délégués de l'opposition dans les BV.

Ce matin, c'est au CEG Koma 2 que s'est rendu le président du Mouvement Citoyen pour la démocratie et le Développement MCD pour accomplir son devoir civique.

Après avoir voté, Me Tchassona Traoré, dénonce la passivité et l'irresponsabilité de certains présidents de bureaux de vote.

"On nous a révélé que dans certains bureaux de vote, dont l'EPP Tabalo 1 des présidents laissent voter des gens avec les anciennes cartes .c'est un incident qu'il faut rapidement corriger. Nous allons saisir toutes les autorités car ces genres de fraude ne doivent plus avoir lieu dans notre pays ", a-t-il dénoncé.

De même, le candidat du MCD indique qu'il n'est pas normal d'entamer le vote sans la présence de tous les délégués des partis politiques.

Malgré toutes ses insuffisances, Me Tchassona Traoré a salué le déploiement du matériel électoral dans les bureaux de vote.

Il est à noter que l'abstention des populations de Sokodé est de mise mais on espère que d'ici la fin de la journée nombreux se rendrons dans les urnes pour effectuer cette opération citoyenne.

Khaled Bonfoh, depuis Sokodé

Élection présidentielle : Forte mobilisation au centre de vote de l’EPP Aflao-Gakli


Comme prévu, les Togolais élisent ce samedi leur président pour les 5 prochaines années. Pour le compte de ce premier tour, ils sont nombreux, les citoyens qui ont effectué le déplacement du centre de vote de l'EPP Aflao-Gakli.
 
Bien avant l'ouverture des bureaux de vote à 7 heures, ils étaient en grand nombre à commencer par chercher leur nom. Histoire de voter en premier et vaquer à d'autres occupations.

"Je veux vite voter pour pouvoir faire autres choses après", confie un électeur.

Aussitôt les bureaux ouverts, ceux qui ont trouvé leur nom en premier se sont mis en rand devant les bureaux de vote. Et avant le début du vote, les urnes vides ont été montrées aux électeurs. Ceci dans le but de garantir la transparence du vote.

Après un petit retard accusé, à 7h 30, le premier votant a accompli son devoir civique avec fierté.

"Je suis fière d'avoir voté ce jour. Surtout en première position dans ce centre", confie le votant.

Pendant que les premiers venus sont en file d’attente, d'autres viennent chercher leurs noms et s'ajoutent par la suite à la file.

Il faut souligner que tout se déroule à l’EPP Aflao-Gakli sous la protection des éléments de la FOSEP et en présence des différentes missions d'observation.

Esdras E. depuis le CV EPP Aflao-Gakli

Togo : 6500 personnes vulnérables bénéficient désormais des restaurants communautaires


En plus de Nukafu, Adétikopé et Sagbado, l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) a étendu les restaurants communautaires à dix (10) nouveaux quartiers dont Nyékonakpoè dans le Grand Lomé. Vendredi, 500 personnes vulnérables ont bénéficié des repas chauds et des kits alimentaires à Nyékonakpoè. Il s’agit d’un nouveau mécanisme d’inclusion sociale du gouvernement togolais pour améliorer l’état nutritionnel des personnes vulnérables.
 
En effet, pendant 20 semaines, 6500 personnes vulnérables de 149 quartiers du Grand Lomé bénéficieront des restaurants communautaires pour un montant de 616 millions de francs CFA.


Les bénéficiaires de ces restaurants communautaires ont été recensés dans les zones d’Adakpamé, Bè, Agoè, Démakpoè, Doumassessé, Gbadago, Légbassito, Nyékonakpoè, Sanguéra et Togblékopé, Nukafu, Sagbado et Adétikopé avec l’appui des responsables des Comités villageois de développement (CDQ). Une fois recensés, les bénéficiaires disposent d’une carte de bénéficiaire de restaurants communautaires qui leur permet d’avoir gratuitement un repas estimé à 300 FCFA.


Selon Véronique Dossou, directrice planification et suivi-évaluation à ANADEB, le souci du gouvernement est d’améliorer l’état nutritionnel des personnes vulnérables au Togo.


« Il s’agit d’une action du gouvernement pilotée par l’ANADEB pour aider les personnes vulnérables à faire face à la vie. Le succès de la phase pilote, nous a amené à étendre le projet à dix autres zones où les personnes recensées bénéficient des repas chauds et des kits alimentaires que nous leurs distribuons chaque deux semaines », a-t-elle déclaré.


Les repas offerts par ANADEB ce jour sont Ayimolou, Ablo et Djinkoumè. En ce qui concerne les kits alimentaires, ils sont composés du riz, du maïs et d’huile.


Les bénéficiaires ont exprimé leur gratitude au gouvernement et ont souhaité la pérennité du projet.


« C’est une bonne initiative car il y a des jours que moi et mes enfants, nous ne trouvons pas à manger. J’apprécie l’initiative et remercie le gouvernement », a indiqué Koffi Atsou.


Rappelons que l’initiative des restaurants communautaires est un volet du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) de l’ANADEB.


Elom KPOGLI (stagiaire)

Togo : Plus de 3,6 millions d’électeurs votent pour élire le Président de la République


Au Togo, les 9 375 bureaux de vote (BV) ont ouvert depuis, 7h (TU) samedi, pour le premier tour de la présidentielle du 22 février 2020. Et les 3 614 056 électeurs sur le plan national et à l’étranger sont invités à départager les sept (7) candidats en lice, dont le président sortant Faure Gnassingbé.
 
Déjà ce matin, avant même l’ouverture, c’est de longues files d’attente devant les bureaux de vote. Après la vérification des noms sur les listes électorales, les électeurs ont commencé par voter sur le coup de 7 heures, avec quelques minutes de retard dans certains bureaux de vote.

Dans chaque bureau, les délégués des différents partis scrutaient, attentivement le déroulé du processus, souvent dans une ambiance assez sereine.

Et pour éviter les votes multiples, l’électeur trempe son index gauche dans l’encre indélébile après avoir mis le bulletin dans l’urne et signé la feuille d’émargement.

Rappelons que les électeurs ont jusqu’à 16 heures, temps universel, pour accomplir leur devoir civique.

Edem KOAMI

21 févr. 2020

La MSO, un cadre de réussite pour les jeunes entrepreneurs


La Maison du Savoir et des Opportunités se structure pour répondre aux besoins des populations togolaises et de toute l’Afrique. Dans un manifeste rendu public il y a quelques jours par le Conseil d’Orientation et de Surveillance de ladite organisation, la vision et le mécanisme de fonctionnement du projet est expliqué davantage à l’opinion.
 
Pour les fondateurs, la Maison du Savoir et des Opportunités est d’abord une organisation sociale, composée d’hommes et de femmes, partageant la même vision. Celle d’accompagner les jeunes porteurs de projets, en leur offrant le cadre de réflexion et de travail, la formation et les outils nécessaires leur permettant de réaliser eux-mêmes leurs rêves.

La réalisation de ce joyau  dans la commune d’Agoè-Nyivé 1  au Togo, a le plein soutien  de la  Mairie de Mobile Alabama.  Le gouvernement  togolais  a d’ailleurs  autorisé le 10 février  dernier le jumelage de ces deux Mairies afin de leur permettre de concrétiser le projet.

Selon le Président du Conseil d’Orientation et de Surveillance de la MSO, Ludovic Emmanuely, il s’agit de faire rencontrer des investisseurs des diasporas africaines et les jeunes porteurs de projets sur l’Afrique, contribuer aux lancements au Togo et en Afrique, de nouvelles entreprises innovantes, créatrices de valeur, de richesses et d'emplois ; créer un cadre efficient pour les investisseurs des diasporas africaines en quête d’opportunités d’affaires en Afrique.

La MSO se veut  un mouvement qui éduque, forme, informe et transforme. D’après les prospections, la MSO a pour but d’aider, d’ici l’année 2040, plus de 100000 jeunes au Togo et en Afrique à devenir des entrepreneurs gagnants.
L’entrepreneuriat numérique, le développement personnel,  le leadership, la prise de parole en public, seront entre autres, des cours disponibles au sein de la Maison du Savoir et des Opportunités, précise le manifeste.

« Les apprenants auront ainsi une meilleure connaissance d’eux-mêmes et du monde qui les entoure. Ils pourront donc améliorer leur environnement immédiat et devenir plus tard des modèles de réussite pour les autres», explique le président du COS.

« Nous atteindrons cet objectif en apportant aux jeunes, un nouvel état d’esprit, des conseils et appuis techniques à tous les niveaux de leur démarche entrepreneuriale. Encadrement, formation, accompagnement et financement, notamment grâce au Fonds d’Investissement et de Solidarité de la Diaspora Africaine (le FISDA) », souligne Emmanuely Ludovic.

Les porteurs du projet  MSO, en 2020 et pour les décennies à venir, souhaite  une Afrique économiquement forte et ouverte sur le monde. C’est un mécanisme devant  contribuer à travers la Maison du Savoir et des Opportunités, à rendre meilleure la vie des populations, par la création de valeur, de richesse et d’emplois pérennes. 

Tout ceci grâce à l’accompagnement de l’entrepreneuriat. C’est pourquoi la mission fondamentale de la MSO est d’aider les jeunes porteurs de projet du Togo et d’Afrique, à transformer leurs idées en entreprises viables et prospères. C’est une synergie entre les jeunes entreprises créées et des partenaires privés et institutionnels internationaux (Grandes entreprises, ONG, Fondations…) afin de créer un écosystème large, dynamique et qui tient compte des spécificités de chaque programme développé au sein de la MSO.

La Rédaction