Tél:+228 92 42 51 78
latest

POLITIQUE

POLITIQUE/block-3

DIPLOMATIE

DIPLOMATIE/block-4

SOCIETE

SOCIETE/block-5

SPORT

SPORTS/block-3

SANTE

SANTE/block-3

AGRICULTURE

AGRICULTURE/block-1

CULTURE

EDUCATION/block-4

ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT/block-6

EDUCATION

EDUCATION/block-4

INTERVIEW

INTERVIEW/block-5

GAPOLA VOUS PROPOSE

17 janv. 2022

Togo : Le programme Kix Afrique lancé pour une éducation performante



Le programme Kix Afrique 21 a été lancé lundi 17 janvier 2022, à Lomé. Axée sur quatre (4) objectifs, l’initiative s’inscrit dans le cadre de l’ODD 4 et vise la promotion d’un système éducatif performant et inclusif au Togo.

Soutenu par l’Institut pour la formation et l’éducation de la Francophonie (IFEF), l’Agence Universitaire de la Francophonie et la CONFEMEN, le programme KIX Afrique 21, est implémenté dans 21 pays francophone et lusophone d’Afrique.

Organisé autour des pôles régionaux, le programme vise la mise à l’échelle des innovations dans le secteur éducatif, le soutien à la gestion adaptative, la mobilisation mondiale des connaissances et la mise à disposition d’une plateforme d’apprentissage.

En lançant le programme KIX Afrique Togo, le ministère en charge des enseignements entend booster les échanges de connaissances et d’innovations indispensables à l’évolution du système éducatif.

Au-delà, adapter l’évolution du système éducatif national à l’évolution mondiale pour faire éclore des talents et susciter par la même occasion l’émulation parmi les enseignants dans leur pratique de classe.

Pour Dr Pyabalo Nabede, directeur de cabinet du ministère des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, le programme permettra aux pays bénéficiaires dont le Togo, de mettre en place des mécanismes de motivation des enseignants dont les initiatives sont porteuses et qui améliorent les acquis des apprenants.

Le Togo et les ODD 4

Dans le but de réaliser les ODD 4, qui vise la promotion d’une éducation scolaire qualitative et inclusive à tous à l’horizon 2030, le Togo a entrepris plusieurs réformes.

« Pour atteindre les principaux indicateurs des ODD 4 en 2030, le Togo a entrepris des réformes de son système d’éducation et de formation en vue de le rendre plus performant, résilient et plus conforme aux exigences d’une éducation inclusive, de qualité, tout au long de la vie », a indiqué Dr Nabede avant d’ajouter : « Selon cette vision, le Togo souhaite une transformation structurelle du système éducatif national pour fournir à la nation des ressources humaines en quantité et de qualité nécessaire à la transformation de l’économie ».

Ainsi, des actions d’envergure dont la réforme circulaire au préscolaire, primaire et secondaire, la réforme des ENI, la formation en cours du personnel d’encadrement pédagogique, la gratuité des frais de scolarité au préscolaire, primaire et secondaire général et technique et la suppression des frais d’examen sont engagées.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

Togo : PPT mobilise contre le musellement programmé de la presse critique

Isidore Akollor


Le Patronat de la Presse Togolaise (PPT) appelle à l'abrogation des peines privatives contenues dans le nouveau code de la presse. En conférence de presse lundi 17 janvier 2022, à la Maison de la presse, le PPT sonne la mobilisation pour défendre la liberté de la presse au Togo.

Selon le PPT, l’année 2021 a été sans doute la plus sombre de l’ère démocratique au Togo en termes de liberté de presse. Elle a été marquée par la suspension des parutions de journaux, le retrait de récépissé, des arrestations de journalistes, la mise sur écoute et l’espionnage de plusieurs journalistes.

Des pratiques qui ont plombé des années de lutte pour la liberté de presse et ont laissé croire à un musellement programmé de la presse critique au Togo.

Pour Isidore Akollor président du PPT, le nouveau code de la presse et de la communication qui intègre désormais des régulations de la presse en ligne, comporte des dispositions aux antipodes de la dépénalisation.

« Nous disons que la presse togolaise est en danger. La liberté de la presse est en danger au Togo. Maintenant, il va falloir que nous tous, puissions-nous mobiliser de façon générale pour un plaidoyer et un lobbying pour qu’on puisse sauter ces dispositions de peine d’emprisonnement qui sont contenues dans la profession du journalisme au Togo », a-t-il indiqué.

A l’occasion, le PPT a appelé à l’abrogation de l’alinéa 2 de l‘article 3, l’article 5 relative à la presse en ligne et l’article 156 du code de la presse et de la communication.

 Aussi convie-t-il à alléger les lourdes peines d’amende contenu dans le nouveau code de la presse et à adopter un décret d’application de la Convention de Florence et du Protocole de Nairobi, ratifié par le Togo.

Rappelant qu’il n’y a pas de liberté sans responsabilité, le PPT convie par la même occasion les journalistes à une autocritique sincère et à plus de professionnalisme dans l’exercice de leur métier. 

Caleb AKPONOU

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

 

Safui Dogbo à la tête de Navitrans Africa Togo

Safui Dogbo


Un nouveau directeur général à Navitrans Africa Togo. Diplômé en mathématiques et informatique du City University of New York, Safui Dogbo, prend les commandes de l’entreprise spécialisée dans le transport, le transit maritime, les transports logistiques, la consignation, le fret et la sécurité maritime.

En effet, le 31 décembre 2021, Auguste Dogbo a officiellement passé la main à son fils, Safui Dogbo à la tête de la société Navitrans Africa Togo.

Diplômé en mathématiques et informatique du City Univesrity of New York, Safui Dogbo capitalise plusieurs années dans le secteur logistique en tant que coordonnateur logistique chez Navitrans Société Anonyme (S.A) à Nyon en Suisse.

Des années d’expériences, que le nouveau directeur général devra mettre au service de Navitrans Africa Togo.

Pour Auguste Dogbo, directeur général sortant, la satisfaction est totale, de passer le témoin à une nouvelle génération pour la commande de Navitrans Africa Togo.

« J’ai fait ce que j’ai pu pour Navitrans Africa Togo et je pense que la jeune génération qui prend la tête de cette entreprise ne pourra que continuer et mieux que moi. Et c’est une joie de savoir que celui qui prend les commandes de cette entreprise est bien formé et outillé pour les tâches », a-t-il déclaré.

Tout en passant la main, M. Dogbo reste disponible à accompagner la nouvelle équipe dirigeante.

« Nous serons toujours là pour les accompagner en cas où, ils ont besoin de notre expérience et leur transmettre nos connaissances », a-t-il rassuré.

Relever de nouveaux défis

Selon Safui Dogbo, la nouvelle direction générale travaillera à obtenir plus de résultats positifs pour Navitrans Africa Togo.

« Nous débutons un nouveau chapitre mais c’est toujours la continuité. Mon prédécesseur a laissé de grands pas mais on fera le nécessaire pour arriver à bon port », a-t-il rassuré avant d’ajouter : « Il m’a toujours appris à oser l’excellence et l’équipe avec laquelle nous allons collaborer est dans cette dynamique et le résultat ne sera que positif ».

Ainsi, l’objectif sera d’œuvrer de sorte à rassurer les collaborateurs afin qu’ils puissent donner le meilleur d’eux même pour le développement de la société.

Qui est Safui Dogbo ?

Avant de prendre la tête de Navitrans Africa Togo, Safui Dogbo fut informaticien bancaire à Abidjan. Il a eu à travailler à Maersk Line Togo dans le domaine Information Technology Support Assistant et avant de devenir directeur général, il était le coordonnateur Logistique chez Navitrans S.A à Nyon en Suisse.

Connaitre Navitrans

Présent dans quinze (15) pays à travers le monde, le Groupe Navistrans à son siège à Nyon en Suisse.

Sa filiale togolaise Navitrans Africa Togo, est une société de consignation maritime basée à Lomé dans la zone portuaire. 

Partenaire du Port Autonome de Lomé (PAL), Navitrans Africa Togo, dispose des infrastructures à la pointe de la technologie pour faire du Togo, un hub logistique de référence dans la sous-région.

Rappelons que Navitrans Africa Togo représente deux armateurs de lignes régulières, notamment ZIM LINE qui désert : Shanghai-Qingdao-Nansha-Ningbo-Singapore-Lomé-Cotonou-Tema-Abidjan-Colombo-Singapore et MEDCOA LINE qui dessert Marseille-Sete-Fox sur mer.         

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

16 janv. 2022

SIT-AFRIQUE, distributeur de carte visa "Best Cash" s’installe à Lomé

Apollinaire Dossa


SIT-Afrique a officiellement lancé samedi 15 janvier 2022, ses activités à Lomé. En plus d’être le distributeur exclusif des cartes visa prépayées « Best Cash » au Togo, SIT-Afrique fait aussi dans l’import-export, la gestion et la sécurisation mobilière et réalise des forages avec des outils à la pointe de la technologie.

Longtemps réservée à une classe d’élite, l’utilisation des cartes visa prépayées se démocratise avec la société SIT-Afrique.

Avec un capital de 35 millions FCFA, SIT-Afrique fait la promotion des cartes visas prépayées « Best Cash », une carte qui ne nécessite pas l’ouverture de compte.

Sécurisée, facile à utiliser et économique, « Best Cash » permet de faire des achats en ligne, de transférer de l’argent et de faire de l’envoie vers Tmoney, Flooz, Western Union et bien d’autres.

Pourquoi choisir « Best Cash » ?

Pour Apollinaire Dossa, directeur Commercial et des Ressources humaines de SIT-Afrique, « Best Cash », c’est aussi le service après-vente garanti 24h/24.

« Nous pouvons vous garantir à 100% que les cartes Best Cash sont vraiment sécurisées. La preuve, après toute transaction, vous avez un SMS qui confirme l’opération que vous avez effectué que ce soit pour le retrait ou le rechargement. Les intérêts de Best Cash sont multiples pour les populations. D’abord, son obtention se fait sans protocole administratif. Ensuite, nous garantissons un service après-vente même en cas de perte de la carte. Et en moins de 45 minutes, vous pouvez obtenir une autre carte avec tout votre argent transféré dessus », a-t-il rassuré.

Une société à multiples prestations

Au-delà du commerce-négoce, SIT Afrique est également dans les BTP-Forages, le transport logistique et la sécurisation immobilière.

Agréée dans la réalisation des forages, SIT-Afrique offre une promotion spéciale de trois (3) mois sur ses prestations et ses offres sont à des coûts défiant toute concurrence.

« L’eau c’est la vie. Mais aujourd’hui au Togo, nous constatons que l’eau par endroit est un casse-tête. Désormais, grâce à SIT-Afrique, l’eau deviendra la vie par les machines de dernières générations », a indiqué M. Dossa avant d’ajouter : « Nous lançons une promotion spéciale dénommée (un foyer, un forage). Et quand nous parlons de forage, toutes les dispositions administratives, techniques et sécuritaires sont prises ».

Rappelons que le siège de SIT-Afrique Togo est basé à Lomé non loin du CEG Agoè Centre en allant vers la pharmacie Charité.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.

Togo : ACRH devient UNCRIT pour de nouveaux défis



L’Association des Conducteurs Routiers de Hollando (ACRH) s’étend et devient l’Union Nationale des Conducteurs Routiers Indépendants du Togo (UNCRIT). Un nouveau challenge acté samedi 15 janvier 2022 à Lomé, par une assemblée générale ordinaire.

Afin de mieux œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des chauffeurs et conducteurs routiers sur le plan national, l’ACRH change pour l’Union Nationale des Conducteurs Routiers Indépendants du Togo (UNCRIT).

En changeant de dénomination, l’ACRH compte accompagner le gouvernement dans ses objectifs de développement et assurer un mieux-être aux conducteurs routiers du Togo.

Selon Amévi Houessou, secrétaire général de l’Union, le changement de dénomination, témoigne de l’avancée de l’Association.

« Tout enfant qui naît doit grandir. C’est le cas de l’ACRH qui devient l’UNCRIT. Nous avons grandi et UNCRIT va accompagner les chauffeurs, améliorer leur condition de vie et de travail et par la même occasion le gouvernement dans le secteur de la conduite au Togo », a-t-il indiqué.

A en croire M. Houessou, le bilan de l’ACRH est positif en 2021 et l’UNCRIT maintiendra le cap cette année.

« Malgré les difficultés rencontrées en 2021, le bilan est positif. En 2021, nous avons eu quatre (4) véhicules pour nos camarades. Et en 2022, nous nous engageons à faire plus. Aussi en 2021, nous avons sensibilisé en amont contre le djihadisme et ça devrait se poursuivre en 2022. Nous savons tous que les chauffeurs sont les premiers contacts. C’est pourquoi nous attirons l’attention de nos camarades par rapport aux passagers qu’ils prennent », a-t-il déclaré.

En effet, en devenant UNCRIT, les activités de l’ACHR ne se limitera plus à la commune Golfe 4. Ainsi, l’UNCRIT couvrira toute l’étendue du territoire national.

« Nous avons assisté à l’assemblée ordinaire de l’UNCRIT pour sensibiliser les conducteurs sur les bilans du 2èm semestre de 2021. Un bilan qui a été dévoilé la semaine dernière par le ministère de la sécurité et de la protection civile. Au 2èm semestre, nous avons enregistré 3577 cas d’accidents, 334 morts et 4655 blessés. Face à ce bilan, nous invitons les chauffeurs à la conscience professionnelle parce que la route est faite pour se déplacer et arriver à temps et non pour les accidents », a indiqué le Lieutenant Kongoa, chef section de la division DSR Tsévié.

Aussi, l’occasion a été pour la DSR de sensibiliser les conducteurs sur les conduites à tenir sur les routes.

« Nous avons aussi sensibiliser les chauffeurs par rapport à plusieurs situations. Les chauffeurs doivent comprendre que lorsqu’ils prennent les passagers, c’est pour les amener à bon port. Donc les chauffeurs ont obligation d’éviter les excès de vitesse, les surcharges et les comportements inciviques », a rappelé M. Kongoa.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola. 

Bè-Kpota : Golfe 1 prend des dispositions contre l’insalubrité



La mairie du Golfe 1 part en guerre contre l’insalubrité et les dépotoirs sauvages dans la commune. Vendredi 14 janvier 2022, Espoir Koudjodji, adjoint au maire a annoncé des travaux de dégagement des voies des déchets pour évacuer le dépotoir sauvage derrière la clôture de la société Nissan à Bè-Kpota.

Accompagné des services techniques de la mairie et de son directeur, M. Koudjodji était vendredi sur le dépotoir sauvage derrière la clôture de la société Nissan à Bè-Kpota.

Face à la situation, la mairie a pris des dispositions pour enlever les ordures.

Ainsi, des travaux de dégagement des voies sont mise en œuvre.

« Des actions concertées sont mises en œuvre à partir de samedi pour dégager toute la voie de ces déchets et maintenir la veille pour discipliner ceux qui viennent y déposer les ordures », a déclaré l’adjoint au maire, Espoir Koudjodji.

@gapola

Mail : thierryaffanoukoe@gmail.com       

Tél : (00228) 92 42 51 78 / 97 85 10 60 : Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site Gapola.