Tél:+228 92 42 51 78
latest

POLITIQUE

POLITIQUE/block-3

DIPLOMATIE

DIPLOMATIE/block-4

SOCIETE

SOCIETE/block-5

SPORT

SPORTS/block-3

SANTE

SANTE/block-3

AGRICULTURE

AGRICULTURE/block-1

CULTURE

EDUCATION/block-4

ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT/block-6

EDUCATION

EDUCATION/block-4

INTERVIEW

INTERVIEW/block-5

GAPOLA VOUS PROPOSE

8 déc. 2019

Komlanvi Amegadidi, un futur diplômé en agrobusiness et entrepreneuriat grâce à Téléfood

Komlanvi Amegadidi
La campagne Telefood lancée il y a quelques mois, fait des heureux gagnants et change les vies. C'est le cas Komlanvi Amegadidi  dont le cours de vie a changé depuis qu'il a gagné l'un des prix mis en jeu dans le cadre de cette campagne.

Agent commercial dans une société d’assurance, Komlanvi Amegadidi est l’un des 3 gagnants de Téléfood,  qui ont bénéficié d’une bourse d’études d’une valeur de 3,5 millions de francs CFA à l’Institut Supérieur Lucas Collège. Grâce à cette bourse, il poursuivra ses études dans la prestigieuse école d'où il sortira avec un diplôme en agrobusiness et entrepreneuriat agricole. Ceci lui permettra d'embrasser définitivement une carrière agricole.

"Avec l’aide du ministère de l’agriculture, je vais faire des études dans ce secteur avec 0 franc. Je lance un appel surtout aux jeunes comme moi de tenter leur chance et de pouvoir se frayer un chemin dans le secteur agricole", a-t-il confié.

Pour rappel, cette opération Téléfood est initiée par le ministère de l’agriculture et de la production animale et halieutique dans le but de mobilier des fonds pour la création de 1000 entreprises agricoles en faveur des jeunes et des femmes. 

Eza

Les conducteurs de taxi-moto d'Atakpamé parlent à Kagbara de leurs problèmes


En tournée à Atakpamé, Innocent Kagbara, le président national du Parti Démocratique Panafricain a échangé dans la semaine, avec les conducteurs de taxi-moto de la ville des sept collines. 

Au menu des échanges,  les difficultés les difficultés de travail, de conducteurs de taxi-moto. Ces derniers se plaignent des sanctions que leur infligent les agents des forces de l'ordre. La question du permis de conduire désormais gratuite a été également évoquée.

Mais le constat est que bon nombre de ces conducteurs n'ont pas de certificat de naissance, ce qui rend difficile l'obtention de ce permis de conduire A.

Pour finir, le président national du PDP a promis d’œuvrer pour des solutions à leurs problèmes.

La Rédaction

6 déc. 2019

La TdE en promotion pour davantage accès à l’eau potable


A la faveur de la 16ème  Foire Internationale de Lomé (FIL), la Togolaise des Eaux (TdE) s’est prêtée jeudi aux questions des consommateurs togolais. Un exercice qui a permis à la TdE de se révèle davantage et de présenter à sa clientèle les dispositions prises par les autorités, pour favoriser l’accès à l’eau potable à un grand nombre de ménages sur toute l’étendue du territoire national. 
 
Placée sous le thème : « L’eau potable, une denrée à préserver », la journée de la TDE à la 16ème FIL a été une occasion pour les responsables de la société en charge de la production et de la distribution d’eau potable au Togo, d’annoncer à sa clientèle, les mesures prises dans le cadre des Objectifs du Développement Durable en ce qui concerne l’accès à l’eau potable pour tous à l’horizon 2030.

En marge la foire, la TDE a démarré depuis le 22 novembre et ce pour 3 mois, une campagne de branchements promotionnels de 75.000 FCFA TTC au lieu de 100.000 FCFA.

Outre, il y a une remise de 50% sur les impayés antérieurs à 2015 des branchements dont les compteurs sont déposés, la couverture totale des frais des extensions ciblées par la TDE, la remise de 50% sur les frais d’extension, la possibilité de faire sa demande de branchement en ligne sur le site web « www.tde.tg ».

La mise en service des compteurs prépayés, le payement en ligne des devis et factures est annoncée pour très bientôt.

Profitant de la tribune de la journée, Dominique Tabe-Djato, directeur de la coordination des directions production exploitation a levé l’équivoque sur la prétendue augmentation du prix de l’eau au Togo.

« Nous n’avons pas augmenté le prix de l’eau. Nous avons juste fait une restructuration. Avant si vous voyez sur nos factures, la facturation de l’eau se faisait en 5 tranches. Cette fois-ci le nombre a été diminué pour être ramené à 3. Mais ce qui est important,  c’est  que la tranche sociale qui est de  190F le mètre cube d’eau est maintenue », a-t-il expliqué.

Rappelons que la dernière révision tarifaire de l’eau au Togo, remonte à 2001.

Edem KOAMI

2ème édition du Mois de la Diaspora : La MSO et Fonds d’investissement et de solidarité de la diaspora africaine mis en place

Kovi Adanbounou
Initiative du Collectif des jeunes pour le développement (CJD), la 2ème édition du Mois de la diaspora africaine constructive a été ouverte jeudi à Lomé. Elle réunit des délégations venues de plusieurs pays d’Afrique, des Etats-Unis et de la France pour faire de la diaspora africaine un acteur de développement du contient par la mise en place de la Maison du savoir et des opportunités (MSO) et du Fonds d’investissement et de solidarité de la diaspora africaine.
 
Organisé cette année avec les collaborations des mairies d’Agoè-Nyivé 1 et de Mobile Alabama aux Etats-Unis, les travaux du Mois de la diaspora africaine constructive seront consacrés cette année, à la création de la Maison du savoir et des opportunités (MSO) dont le siège sera à Lomé et la mise en place d’un Fonds d’investissement et de solidarité de la diaspora africaine.

Selon Kovi Adanbounou le maire de la commune Agoè-Nyivé 1, une centaine de millions d’Africains vivent en dehors du continent et ils transfèrent chez eux chaque année 65 milliards de dollars par an. 

« Un montant supérieur à l’Aide internationale au développement accordée à l’Afrique. Au regard de cet apport, il y a lieu de mobiliser cette diaspora pour la construction du continent », a-t-il lancé.

Tout en se félicitant de l’initiative, Robert Bakaï, directeur de cabinet du ministère en charge de l’Administration territoriale croit que le fonds en gestation sera un atout pour les jeunes africains.

 « Le Mois de la diaspora africaine constructive est une innovation porteuse pour toute la jeunesse africaine et qui vise la création d’emplois… La Maison du savoir et des opportunités sera un véritable centre d’incubation et le fonds en gestation, un atout pour les jeunes», a-t-il déclaré.

Par ailleurs la MSO sera dirigée par l’ancien ambassadeur du Bénin en Turquie, Moïse Kerekou qui appelle à de nouveaux mécanismes pour le développement du continent.

« L’aide au développement, les prêts multiples ainsi que les endettements ne constituent pas la solution pour le développement de l’Afrique. Nous sommes conscients de leur limite, voilà pourquoi nous devons chercher de nouveaux mécanismes et de nouveaux chemins qui nous permettront de planifier notre croissance ainsi que notre développement que nous voulons adapté, tropicalisé et qui répond à nos exigences », a-t-il indiqué.

Rappelons que le 2ème jour du Mois de la diaspora africaine constructive sera marqué vendredi, par des rencontres B to B à la mairie d’Agoè-Nyivé 1.

Edem KOAMI

Les pratiques agro écologies discutées à Lomé


L’ONG, les Amis de la Terre-Togo en collaboration avec les Amis de la Terre Afrique tiennent un atelier régional de deux (2) jours, ouvert jeudi à Lomé.  La promotion de l’agro écologie en Afrique,  la Gestion Communautaire des Forêts (GCF) et la justice du genre sont au centre des échanges. 

Ils sont des promoteurs de l’agro écologie paysanne de la gestion communautaire des forêts venus du Nigeria, de l’Ouganda,  du Cameroun, du  Mozambique  du Liberia et  du  Togo à prendre part à cette rencontre. Ces promoteurs, à travers cet atelier entendent  établir un lien entre les  hommes et  les femmes grâce au renforcement des capacités à la constitution d’alliance et des mouvements en Afrique.

"C’est une rencontre régionale pour échanger sur les questions de l’agro écologie et ensuite renforcer les capacités des participants sur les voies et moyens pour influencer les politiques agricoles en Afrique et particulièrement au Togo. Nous avons jugé qu’il est important  de parler de l’agro écologie parce que les paysans en  souffrent. L’agriculture familiale souffre beaucoup en Afrique. L’agriculture est fondamentale et les pratiques agro écologiques sont à la fois scientifique mais aussi un mouvement. Il faut donc associer tous les acteurs qui sont sur le foncier, l’environnement et l’agriculture. Nous voulons attirer l’attention de nos gouvernants sur le besoin de donner la place aux paysans pour que l’Afrique ne souffre plus de la malnutrition mais plutôt que nos terres fertiles servent de richesse aux Africains", a souligné Kwoami Dodzi Kpondzo, chargé des campagnes des Amis de la Terre-Togo.

Au cours de la rencontre, les communications porteront sur des thématiques comme “Femme et accès à la terre, cas du Cameroun”, "Femmes et mouvement agro écologie, cas de l’Ouganda",  et "Le rôle des femmes dans l’agriculture familiale, cas du Togo".

La Rédaction

Togo : Vers une réorganisation du secteur touristique sur la base des données statistiques


Kossivi Egbétonyo, le ministère du tourisme, de la culture et des loisirs a ouvert jeudi à Lomé, un atelier sur la sensibilisation à la production et à la tenue de statistiques touristiques. Une rencontre, pour l’amélioration du système actuel de collecte et de traitement des informations de base en matière de tourisme, à savoir les statistiques hôtelières et les statistiques aux entrées du Togo.
 
Pendant deux jours, des cadres du ministère du tourisme, des opérateurs touristiques et des secteurs connexes seront formés sur les outils de collecte des données statistiques et sensibilisés sur l’importance des statistiques touristiques.

Il sera aussi question de mettre en place des points focaux pour la collecte des statistiques et une plateforme interinstitutionnelle sur les statistiques du tourisme.

En effet, beaucoup d’établissements font de la rétention d’information. Les uns par peur des taxes et impôts à reverser et d’autres par ignorance ne fournissent pas les informations de base nécessaires à l’élaboration des statistiques touristiques. Certains établissements fournissent des informations erronées. Quant aux données relatives aux entrées des frontières terrestres et aériennes, elles ne sont pas enregistrées par le service des statistiques.

Selon Lamie Sanvee Koriko, directrice de la planification et du développement statistiques, sur plus de 1022 établissements existants au Togo, seule une trentaine a leurs statistiques dans les bases du ministère.

« Il s’agira pour l’essentiel de former les acteurs concernés par le fait touristique sur les outils de collecte des données statistiques et de les sensibiliser sur l’importance des statistiques touristiques. Il sera aussi question de mettre en place des points focaux pour la collecte des statistiques et d’annoncer la mise en place d’une plateforme interinstitutionnelle sur les statistiques du tourisme », a-t-elle déclaré.

Pour le ministre Kossivi Egbetonyo, les données statistiques sont essentielles pour une meilleure gouvernance du secteur touristique au Togo.

« Le département du tourisme a, bien au-delà des exigences du monde qui l’entoure, besoin, des statistiques dans ses fonctions de gouvernance. Il en a d’abord besoin dans la gestion du présent. En effet, de manière générale, le ministère ne peut gérer de manière efficiente les ressources humaines et financières disponibles qu’en appuyant ses décisions d’allocation ou d’affectation sur des données mathématiques exactes. De même, il ne peut avoir une claire vue d’ensemble de l’activité des différents sous-secteurs qu’au travers de rapports étayés par des données statistiques fiables », a-t-il expliqué.

Notons qu’après l’étape de Lomé pour la région maritime, Atakpamé et Kara abriteront le même atelier pour le compte des régions des plateaux, Kara, savanes et centrale.

Edem KOAMI