FAURE GNASSINGBE FAIT LE PAS VERS LA POURSUITE DU DIALOGUE



Bien qu’absent lundi à l’ouverture officielle du 27e dialogue inter togolais, Faure Gnassingbé, le chef de l’État a suivi de bout en bout, les discussions du 1e jour du dialogue par l’entremise de ses émissaires aux discussions. Plusieurs fois, il a été consulté pour aplanir les divergences lorsque les discussions achoppaient sur le 1e point inscrit à l'ordre du jour relatif aux mesures d'apaisement qui consiste à libérer tous les détenus politiques des récentes manifestations de l’opposition et ceux impliqués dans l’affaire des incendies des grands marchés de Lomé et de Kara.

Beaucoup n’ont pas compris l’absence du locataire du Palais de la Marina à l’ouverture des discussions inter togolaises pour une sortie de crise. Mais Faure Gnassingbé (Photo) a vite montré l’intérêt qu’il accorde à ce dialogue en décidant d'accorder la grâce présidentielle à 45 détenus sur les 102 dont la coalition des 14 partis de l’opposition exigeait leur libération avant toute poursuite du dialogue avec le pouvoir.

Sur son compte Facebook ce mardi, Faure Gnassingbé est revenu sur ce énième dialogue inter togolais qu’il souhaite  abouti pour une sortie de crise.

« Unis par notre appartenance à la mère patrie, le Togo, je reste convaincu que nous parviendrons entre filles et fils d’une même nation, à nous entendre sur l’essentiel » a-t-il écrit.

Aussi, a-t-il salué le bon déroulement des travaux préparatoires ayant permis l'ouverture du dialogue hier en présence de son homologue ghanéen, Nana Akufo-Addo et des représentants de la mission de facilitation à qui il a adressé ses remerciements.

Par ailleurs, Faure Gnassingbé invite les Togolais  à promouvoir la tolérance et à demeurer préoccupés par la Paix et le Développement du Togo.

Thierry AFFANOUKOE
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire