PAR LA POÉSIE L'AJVSME SENSIBLE SUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT



Passer par la poésie et la danse pour sensibiliser les jeunes sur la promotion de l'environnement, telle est l'initiative de l'Association des Jeunes Volontaires au Service du Monde Environnemental (AJVSME) depuis 4 ans déjà. Pour le compte de cette année, le concours a réuni une dizaine d'établissements scolaires publics et privés le vendredi 2 mars dernier à Lomé autour du thème, "Eau-assainissement et /ou environnement".

Au terme d'une soirée culturelle de concours de poésie et de danse entre établissements scolaires de la zone sud de Lomé, c'est le lycée d'Agblogamé qui s'adjuge de la première place. Il partage le podium avec le CEG Nyékonakpoè et le complexe scolaire La Colombe, respectivement deuxième et troisième.  Le lycée d'Agblogamé, vainqueur de cette 4ème édition gagne une enveloppe de 100.000 francs CFA avec plusieurs lots offerts par la société d'eau minérale Voltic. Les deux autres vainqueurs ainsi que le CPL les Émergents qui gagne le prix fairplay de la 4ème place partent également avec des enveloppes et  lots offerts par l'AJVSME et ses partenaires. 

L'organisation de ce concours de poésie couplée de danse vise à amener les élèves, considérés comme l'élite demain à s'intéresser dès le bas âge  à la question de protection de l'environnement et jouer leur partition.

En effet, à en croire le directeur exécutif de l'AJVSME, Ambroise Elom Bayita, cette initiative est née du constat selon lequel la jeunesse togolaise s'intéresse à la musique. 

"Au début de ce projet, nous organisons le concours uniquement autour de la poésie. Mais nous nous sommes rendus compte que la jeunesse d'aujourd'hui s'intéresse à la musique. Et nous nous sommes dit mais, pourquoi ne pas empreinter ce canal pour la sensibilisation. Et c'est que nous faisons aujourd'hui.", a-t-il déclaré.

Ce concours, qui de par le passé se déroule en une seule fois en finale, a lieu cette année  deux fois. La seconde finale est donc prévue dans une semaine à Amadahomé pour la zone nord Lomé. 

Esaïe EDOH 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire